Une usine de construction navale roumaine recrute 130 ouvriers vietnamiens

Samedi, 06 octobre 2018 à 17:51:27
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – L’usine de construction navale roumaine de Vard Braila, emploie actuellement 70 travailleurs vietnamiens et prévoit d’en recruter 60 de plus pour pallier le manque de main-d’œuvre, a indiqué la page web Hotnews.ro.

Le nombre d’employés de cette usine est le plus important dans la ville Braila à l’est de la Roumanie.

Alina Puia, gérante de Vard Braila, a fait savoir que son usine n’avait pas pu recruter le nombre d’employés dont elle avait besoin. « Nous avons rencontré beaucoup de difficultés dans le recrutement des employés depuis un an, malgré nos efforts. Nous avons publié des annonces d’emploi partout, mais en vain. », a-t-elle confié.

Vard Braila Shipyard fait partie de la compagnie Vard (Norvège), une filiale du groupe italien Fincatieri. L’année dernière, une autre usine de construction navale de ce groupe à Tulcea (Est de Roumanie) a recruté environ 300 travailleurs vietnamiens.

Actuellement, les entreprises roumaines ont tendance à embaucher des travailleurs venant du Vietnam, du Népal et des Philippines pour travailler dans les domaines tels que la santé, la fabrication et la construction.

Selon le responsable de la compagnie de recrutement de travailleurs « Head Hunting IT », ces derniers mois, elle a commencé à recruter des experts informatiques venant de pays asiatiques, pour travailler en Roumanie pendant une période déterminée.

En Roumanie, environ 178.700 personnes travaillent dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, dont 84.000 dans les technologies de l’information. Les universités roumaines fournissent en moyenne 6 000 à 7 000 diplômés en technologie informatique chaque année, mais la demande du pays en représente le double. Le recrutement d’experts asiatiques est donc nécessaire.

NDEL