IFI : « Les applications de la blockchain et de la science des données à l’ère numérique »

Mercredi, 09 mai 2018 à 17:14:06
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale de la conférence.

Nhân Dân en ligne - Les connaissances fondamentales ainsi qu’un vaste champ d’applications des deux technologies « révolutionnaires » de l’industrie 4.0, la blockchain (chaîne de blocs) et le Big data (mégadonnées) ont été évoquées lors de la conférence internationale sur le thème « Les applications de la blockchain et de la science des données à l’ère numérique » tenue récemment à Hanoi.

Cet événement est organisé par l’Institut de la Francophonie pour l’Innovation (IFI) de concert avec le Club des logiciels open source (VFOSSA) et l’Association d'Internet au Vietnam (VIA).

La blockchain - Technologie la plus révolutionnaire après Internet

La blockchain est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle. Elle ressemble à une grande base de données qui contient l'historique de tous les échanges réalisés entre ses utilisateurs depuis sa création.

Selon Dô Van Long, le directeur général d’Infinity Blockchain Lab, la blockchain est la technologie la plus révolutionnaire après Internet.

« Outre l’application expérimentée dans la plateforme de transaction, la blockchain peut s’appliquer dans plusieurs activités socio-économiques telles que le développement des produits du secteur fintech (technologie financière) ; le partage des données en pair à pair (P2P) ; les transactions décentralisées (sans intermédiaire) ; l’indentification d’origine des produits agroalimentaires ; l’utilisation dans le processus électoral... », a-t-il expliqué.

En plus, cette technologie pourra s’appliquer sur les plateformes actuelles pour baisser les coûts opérationnelles sans créer des changements importants chez les utilisateurs, a ajouté Dô Van Long.

Big Data devient Big Value (grande valeur)

Littéralement, Big Data signifie les mégadonnées ou les grosses données ou encore les données massives. Ils désignent un ensemble très volumineux de données qu’aucun outil classique de gestion de base de données ou de gestion de l’information ne peut vraiment travailler.

« Une bonne utilisation du Big Data peut extraire des précieuses informations. Ses champs d’applications ne manquent pas: meilleur dialogue des entreprises avec leurs groupes cibles ; anticipation précise de l’évolution du périmètre d’une épidémie ; gestion plus fluide de la circulation aux heures de pointe …», a fait savoir Pierre Bonnet, directeur général et co-fondateur de la société Orchestra Networks, dans le cadre de sa présentation « Qu'est-ce qui s’est caché derrière ‘Big Data’ ? Comment transforme ‘ Big Data’ en ‘Big Value’ ? »

Il a ensuite présenté des expériences dans la gestion et l’extraction des données, ainsi que des technologies liées.

Pierre Bonnet, directeur général et co-fondateur de la société Orchestra Networks, présente « Qu'est-ce qui s’est caché derrière ‘Big Data’ ? Comment transforme ‘ Big Data’ à ‘Big Value’ ».

Institut de la Francophonie pour l’innovation

L’Institut de la Francophonie pour l’innovation est l’héritier de l’Institut de la Francophonie pour l’Informatique, créé en 1995, et dont les missions ont été élargies dans un premier temps par l’intégration du Pôle universitaire français à Hanoï (PUF Hanoï, créé en 2006).

Le 18 novembre 2014, l’Institut de la Francophonie pour l’informatique a changé de nom pour devenir l’Institut francophone international selon la décision du président de l’UNV Hanoï relatif à l’élargissement des domaines d’activités de l’IFI et à l’orientation de développement de l’IFI en un centre de recherche et de formation transdisciplinaire de haute qualité.

Pour répondre aux exigences du nouveau contexte et de la nouvelle stratégie de développement, à partir du 1er janvier 2018, l’Institut porte son nouveau nom « Institut de la Francophonie pour l’innovation ».

L'IFI met actuellement en place un centre de recherche et de formation interdisciplinaire. Sa vision est de devenir un pôle de la Francophonie en Asie-Pacifique.

KHANH GIANG/NDEL