Bonnes impressions des soldats de l’Oncle Hô dans le cœur des amis internationaux

Dimanche, 03 février 2019 à 15:40:24
 Font Size:     |        Print
 

Les médecins vietnamiens de l'Hôpital de campagne de niveau 2 No.1 réalisent leur premier cas d'opération au Soudan du Sud. Photo : NDEL

Nhân Dân en ligne - Malgré des tâches réalisées loin de la Patrie dans des conditions météorologiques difficiles, au cours de ces dernières années, les forces de l’Armée populaire du Vietnam ont participé aux activités de maintien de la paix de l’Organisation des Nations unies (ONU) et se sont évertué à surpasser les difficultés. Elles ont toujours accompli leurs tâches, ce qui a laissé une belle image des soldats de l’Oncle Hô dans le cœur des amis internationaux.

Le secrétaire général adjoint de l'ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a adressé le 26 novembre 2018 une lettre à l'Ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, dans laquelle il a grandement apprécié et a remercié le gouvernement vietnamien pour avoir mis en œuvre avec succès et rapidité l’Hôpital de campagne de niveau 2 du Vietnam au Soudan du Sud.

Nouvelles tâches, nouveaux défis

Selon le général Nguyên Chi Vinh, vice-ministre vietnamien de la Défense, le Vietnam, qui participe aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, est un signe de la mise en œuvre de la ligne extérieure indépendante, autonome, de paix, de coopération et de développement du Parti, et témoigne du rôle de l’Armée populaire du Vietnam dans l’œuvre révolutionnaire du pays et sa réalisation des tâches internationales.

Les soldats vietnamiens participent aux activités sportives après leur travail. Photo : NDEL

Après l’envoi avec succès d’officiers aux opérations de maintien de la paix de l’ONU au Soudan du Sud et en République centrafricaine, au début d’octobre 2018, le Vietnam a continué en envoyant l’Hôpital de campagne de niveau 2 No.1 du Vietnam au Soudan du Sud. Il s’agit d’une nouvelle avancée, qui témoigne de la détermination du Vietnam dans la mise en œuvre de ses responsabilités internationales pour la sécurité, la paix et l’humanisme.

Des premiers jours inoubliables

Selon le lieutenant-colonel docteur Bùi Duc Thành, directeur de l’Hôpital de campagne de niveau 2 No.1, son unité a rencontré plusieurs difficultés en raison de conditions climatiques difficiles, du manque d’infrastructures. Les dirigeants du comité du Parti de tous les échelons et des commandements de tous les échelons ont encouragé les employés et cadres à bien réaliser leurs tâches. Plus particulièrement, l’Hôpital de campagne de niveau 2 No.1 est équipé de machines et équipements médicaux modernes de l’ONU et a envoyé des bons médecins. Le nombre de patients à l’Hôpital de campagne de niveau 2 No.1 du Vietnam est monté en flèche. Dès le premier mois en activité, il a accueilli 120 patients, cadres et employés de l’ONU et habitants, 4 fois plus par rapport aux hôpitaux de campagne de niveau 2 des autres pays. Plus particulièrement, il a réalisé 3 cas de chirurgie et a traité de nombreux cas de paludisme.

En peu de temps, l’Hôpital de campagne de niveau 2 No.1 a impressionné non seulement les cadres et employés de l’ONU, mais a également été grandement apprécié par les services de santé de mission du Soudan du Sud. Des représentant de l’hôpital de campagne de certains pays au Soudan du Sud et des organisations non gouvernementales ont rendu visite à l’hôpital de campagne du Vietnam pour apprendre et échanger des expériences.

Irradier la culture vietnamienne

Après plus d’un an de mission dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), le lieutenant-colonel Lê Ngoc Son est revenu au Vietnam. Selon lui, avec le climat très difficile de la République centrafricaine les légumes sont rares, et afin d’assurer des légumes pour les repas quotidiens, ses camarades et lui ont dû apporter des semis et ont planté plusieurs variétés de légumes, tout en guidant les habitants dans la plantation des légumes. Le groupe de mission vietnamien a ouvert six classes pour plus de 150 élèves par semaine, et a reçu des soutiens de plusieurs organisations internationales comme l’UNICEF, des organisations non gouvernementales, et des organismes de la Républiques centrafricaines. Jusqu’à présent, les activités humanitaires du Vietnam se sont multipliées dans ce pays.

À l’occasion des jours du Têt traditionnel, et de la fondation de l’Armée populaire du Vietnam, le groupe de mission vietnamien a organisé de nombreuses activités de célébration, combinant des activités culturelles et de présentation du Vietnam, de son peuple et de ses soldats de l’Oncle Hô.

Le général Traore Sidiki, commandant adjoint de MINUSCA, n’a pas seulement exprimé son respect de l’histoire héroïque du Vietnam, mais a grandement apprécié les contributions efficaces et positives du Vietnam dans les secteurs d’opération de maintien de la paix, dont les contributions des cadres vietnamiens à MINUSCA.

NDEL