Le Vietnam étudie la possibilité d’adhérer à la Convention No 98 de l’OIT

Jeudi, 06 décembre 2018 à 22:36:43
 Font Size:     |        Print
 

Des participants au colloque. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Le Ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales (MOLISA) a organisé le 5 décembre à Hô Chi Minh-Ville un colloque concernant la possibilité de ratifier et d’appliquer la Convention No 98 de l’Organisation internationale du Travail (OIT) sur le droit d’organisation et de négociation collective au Vietnam.

Selon le MOLISA, le Vietnam a signé et ratifié 21 conventions de l’OIT, dont cinq des huit conventions fondamentales. Le pays n’adhère pas encore à trois conventions fondamentales que sont la Convention No 98, la Convention No 105 sur l’abolition du travail forcé, la Convention No 87 concernant la liberté syndicale et la protection du droit syndical.

Hà Dinh Bôn, directeur du Département de la législation du MOLISA, a souligné l’importance de la Convention No 98 dans la garantie des droits des salariés et la promotion de la démocratie et de la transparence. Elle aidera à mieux protéger les salariés et les organisations syndicales de la discrimination et des manœuvres illégales des employeurs.

De son côté, Nguyên Van Binh, vice-directeur du Département de la Législation du MOLISA, a indiqué que la Convention No 98 aiderait le Vietnam à remplir ses engagements pris dans le cadre de l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) et de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (EVFTA).

Sarah Galeski, co-présidente du Comité pour les Formations et les Ressources humaines de la Chambre de Commerce européenne (EuroCham) au Vietnam, a affirmé son soutien à l’adhésion du Vietnam à cette convention. Selon elle, cela contribuera à consolider les droits des salariés et à accélérer la ratification de l’EVFTA par le Parlement européen. La ratification de la Convention No 98 sera une illustration du fort engagement du Vietnam dans la protection des droits des salariés, ainsi que dans l’exécution de ses devoirs en termes d’emploi dans le cadre de l’EVFTA.

VNA/NDEL

  Partager cet article