Le Vietnam considère l’embargo américain contre Cuba comme un pas en arrière

Mercredi, 07 novembre 2018 à 16:22:33
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l'ONU, prend la parole lors de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Dans le cadre de la 73e session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), un débat sur la nécessité de lever l’embargo économique, commercial et financier américain contre Cuba et un vote du projet de résolution A/73/L.3 concernant cette question ont été organisés du 31 octobre au 1e novembre.

S’exprimant lors de cet événement, l’Ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU, a déclaré que les signes positifs que les États-Unis et Cuba avaient obtenus dans leurs relations il y a des années ont disparu peu à peu lorsque le Président américain Donald Trump a renforcé l’embargo et les sanctions contre Cuba en avril 2017. Le Vietnam considère l’embargo américain contre Cuba comme un pas en arrière, lequel a augmenté les tensions dans leurs relations bilatérales, a-t-il affirmé.

Partageant les expériences du Vietnam, Dang Dinh Quy a souligné que seul le dialogue et l’intervention active pouvaient promouvoir la confiance et créer des changements significatifs pour la situation et que l’embargo et les autres sanctions rendaient la situation plus compliquée.

Il a affirmé que son pays voterait pour le projet de résolution de Cuba et souhaitait se coordonner avec la communauté internationale pour appeler les États-Unis à lever l’embargo contre Cuba, ce qui permettrait à ce pays d’exploiter au maximum son potentiel, de s’intégrer à l’économie mondiale de manière juste et équitable, et de se développer de manière libre, répondant aux souhaits de la communauté et des Cubains.

Dang Dinh Quy a réaffirmé le soutien ferme du Vietnam envers Cuba et la politique constante de son pays consistant à renforcer l’amitié, la coopération et la solidarité avec Cuba. Le Vietnam s’engage à protéger les principes du droit international publiés dans la Charte de l’ONU.

Les représentants de sept groupes de pays régionaux et de plus de 40 pays ont également affirmé leur soutien pour le projet de résolution de Cuba et ont appelé les États-Unis à lever l’embargo et les autres sanctions contre Cuba. Ils ont également rappelé les changements positifs dans les relations entre les États-Unis et Cuba sous l’administration de Barack Obama, en partageant leurs inquiétudes envers les risques dus à l’embargo américain contre Cuba.

Le projet de résolution de Cuba a été approuvé avec 189 voix pour et deux voix contre, celles des États-Unis et d’Israël. L’Ukraine et la Moldavie n’ont pas participé au vote.

C’était la 27e fois que l’Assemblée générale de l'ONU appelait les États-Unis à lever l’embargo économique et financier contre Cuba, qui avait été mis en place en 1962. Mais la résolution, présentée chaque année, n'est pas contraignante et n'a qu'une portée politique.

NDEL