Le Japon apprécie le rôle du Vietnam dans la coopération entre le Mékong et le Japon

Mardi, 09 octobre 2018 à 17:37:27
 Font Size:     |        Print
 

Le professeur Ryo Ikebe, à la faculté de l’économie de l’Université japonaise de Senshu. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Le quotidien japonais anglophone The Japan Times a publié, le 6 octobre, un article du professeur Ryo Ikebe travaillant pour la faculté de l’économie de l’Université japonaise de Senshu sur la coopération entre le Mékong et le Japon et le rôle du Vietnam.

L’auteur a souligné l’importance de la sous-région du Mékong comprenant le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. Selon lui, cette région est connue pour sa forte production agricole et est devenue le grenier à riz le plus grand du monde. Cette région accélère actuellement sa restructuration économique suivant une orientation d’industrialisation et de modernisation et dispose de plusieurs opportunités, notamment une structure démographique jeune et dynamique, une main-d’œuvre abondante à des coûts compétitifs, un marché potentiel, etc.

Grâce à sa position géographique spéciale reliant les grands marchés, les économies dynamiques telles que la Chine, l’Inde, etc. et les pays membres de l’ASEAN, la sous-région du Mékong pourrait devenir un centre de production et de consommation de l’ASEAN et une chaîne de valeur importante dans le monde.

Dans le but de créer « un arc de liberté et de prospérité » dans lequel le Mékong constituerait un élément principal, le mécanisme de coopération entre la sous-région du Mékong et le Japon a été établi en 2017, et se développe sans cesse depuis. Les Stratégies Tokyo 2012 et Tokyo 2015 ont été proposées lors du Sommet Mékong-Japon avec un engagement à octroyer 750 milliards de yens d’aide publique au développement du gouvernement japonais sur trois ans afin de promouvoir la coopération Mékong-Japon.

Il est prévu que le Mékong enregistre une forte croissance dans les temps à venir et reste toujours une destination attrayante pour les entreprises japonaise.

Concernant le rôle du Vietnam dans la coopération entre le Mékong et le Japon, le professeur Ikebe a souligné qu’étant un pays en aval du Mékong, le Vietnam a activement participé à plusieurs mécanismes de coopération de la sous-région du Mékong, notamment celui entre le Mékong et le Japon. Cette coopération revêt une signification importante et est conforme aux priorités de développement socio-économique du Vietnam. En 2018, le Vietnam assume officiellement le rôle de coordinateur des relations diplomatiques ASEAN-Japon.

Le Vietnam a participé aux activités de promotion et de facilitation du commerce dans le cadre de coopération de la sous-région du Mékong telles que la simplification des procédures douanières, le respect des normes d’hygiène alimentaire et de sûreté, le développement des services de logistique, la facilitation des procédures de visa au bénéfice des hommes d’affaires dans la région, la protection et l’utilisation optimale des eaux du Mékong, etc.

Le professeur Ryo Ikebe a déclaré que la coopération entre le Japon et le Vietnam dans le cadre de la coopération entre le Mékong et le Japon avait contribué efficacement au développement socioéconomique des deux pays, ainsi qu’à la prospérité de la région. De plus, ces relations ont également contribué à consolider le partenariat stratégique profond entre les deux pays pour la paix et la prospérité en Asie.

Dans le cadre de la coopération entre le Mékong et le Japon, depuis des années, le Japon est le premier fournisseur d’aide publique au développement au Vietnam. De nombreux projets ont ainsi contribué pour une part importante au développement socio-économique du pays comme les ponts de Nhat Tan à Hanoi et de Cân Tho (au Sud), les aéroports de Noi Bai à Hanoi et de Tan Son Nhât à Hô Chi Minh-Ville, le port de Lach Huyên à Hai Phong (au Nord), etc. Ces projets ont aussi contribué à relier les pays de la sous-région du Mékong et à mettre en œuvre la stratégie d’exportation des infrastructures du Japon.

La coopération entre le Mékong et le Japon a resserré davantage celle entre le Japon et le Vietnam dans différents domaines. En 2017, le Japon s’est classé au premier rang dans la liste des investisseurs étrangers au Vietnam avec un fonds d’investissement direct de 9,1 milliards de dollars. Au premier semestre de cette année, ce chiffre est estimé à 6,5 milliards de dollars. Le Vietnam recense 3 100 entreprises japonaises opérationnelles, soit une augmentation de 40% au cours de quatre ans.

En 2017, le commerce bilatéral s’est élevé à 33,84 milliards de dollars, et à 8,7 milliards de dollars au premier trimestre de 2018. Le Japon est le premier partenaire du Vietnam parmi les pays membres de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP).

NDEL