Le Vietnam accorde de l’importance à la coopération Mékong-Lancang

Jeudi, 11 janvier 2018 à 08:30:18
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien, Nguyên Xuân Phuc (2e, à gauche) et des dirigeants du Cambodge, du Laos, du Myanmar, de Thaïlande et de Chine lors du 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang a eu lieu le 10 janvier, dans la capitale cambodgienne de Phnom Penh. Il a réuni la présence du Premier ministre (PM) vietnamien, Nguyên Xuân Phuc et des dirigeants du Cambodge, du Laos, du Myanmar, de Thaïlande et de Chine.

La délégation vietnamienne de haut rang au 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang (MLC) comprend des responsables des ministères des Affaires étrangères ; de la Défense ; de la Sécurité publique ; de l’Industrie et du Commerce ; des Transports et des Communications ; du Travail, des Invalides de guerres et des Affaires sociales ; de l’Agriculture et du Développement rural ; des Ressources naturelles et de l’Environnement ; et du Bureau du gouvernement.

Sous le thème «Notre fleuve de la paix et le développement durable», le 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang a évalué la coopération depuis le premier Sommet, en mars 2016, et a définiles futures orientations.

Lors du Sommet, les participants ont réaffirmé l'objectif de construire une région du Mékong-Lancang de paix, de stabilité, de développement durable et de prospérité. Ils sont parvenus à un consensus sur le fait que la MLC devrait contribuer davantage à la promotion du développement socio-économique régional, réduire l'écart de développement entre les États membres et soutenir le renforcement de la Communauté de l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Le mécanisme doit être en harmonie avec les programmes et plans tels que le Plan directeur sur la connectivité de l'ASEAN, l'Initiative pour l'intégration de l'ASEAN, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l’Organisation des Nations Unies et de nombreuses autres initiatives de connectivité régionale.

Les dirigeants ont adopté la Déclaration de Phnom Penh et le plan d'action du MLC pour 2018-2022 avec des mesures visant à réaliser la coopération dans trois piliers: la politique de sécurité ; l’économieet le développement durable; la société, la culture et l’échange entre les peuples.

Ils ont également salué 214 projets proposés par les membres du MLC et accepté de renforcer la coopération dans la gestion et l'utilisation durable des ressources en eau, notamment par le dialogue politique, les statistiques hydrométéorologiques et le partage d'informations, la coopération technique, la recherche conjointe et les projets pilotes liés aux ressources en eau dans la région du Mékong.

En outre, ils ont consenti à intensifier la collaboration en matière d'environnement, en particulier en minimisant les risques environnementaux dans les activités économiques.

La MLC est un mécanisme de coopération sous-régional qui a été établi conjointement en 2016 par six pays riverains du Mékong, à savoir le Cambodge, la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam.

Des initiatives proposées par le Vietnam

Dans son discours prononcé lors du Sommet, le PM Nguyên Xuân Phuc a souligné les principes importants de la coopération pour le développement socioéconomique des États membres ainsi que la paix, la stabilité et la prospérité régionales. Il a également demandé une collaboration plus étroite pour une gestion et une utilisation efficaces et durables des ressources en eau du Mékong.

Les priorités à court terme devraient inclure le partage d'informations et de statistiques hydrométéorologiques, la coopération en réponse à la sécheresse et aux inondations, la réalisation d'études scientifiques conjointes et l'élaboration de règlements sur les opérations inter-réservoirs le long du fleuve Lancang-Mékong, a ajouté le chef du gouvernement vietnamien.

Il est nécessaire d'aider les États membres à tirer profit de la quatrième révolution industrielle pour promouvoir leur processus d'industrialisation, a affirmé Nguyên Xuân Phuc, ajoutant que des efforts devraient être faits pour développer des ressources humaines de qualité, améliorer la recherche et le transfert de technologies dans l'agriculture organique.

Dans son discours, le PM Nguyên Xuân Phuc a affirmé l’importance que le Vietnam accorde à la coopération Mékong-Lancang, ainsi que les contributions vietnamiennes à ces relations. Il a ensuite insisté sur les principes et les objectifs importants que cette coopération doit respecter pour pouvoir contribuer activement au développement socio-économique des pays membres, ainsi que pour promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.

Lors de la réunion, le PM Nguyên Xuân Phuc et d'autres dirigeants ont assisté à une cérémonie de remise de la coprésidence du MLC au Laos, à une conférence de presse conjointe sur les résultats du 2e Sommet de coopération Mékong-Lancang et à une exposition de photos sur les réalisations du Mékong-Lancang.

Le PM Nguyên Xuân Phuc et la délégation l’accompagnant sont rentrés dans la nuit du 10 janvier à Hanoi, terminant avec succès leur participation au 2e Sommet de coopération Mékong-Langcang à Phnom Penh du Cambodge sur invitation du PM cambodgien, Techo Hun Sen.

NDEL