Vietnam - Chine : Entretien entre Nguyên Phu Trong et Xi Jinping

Dimanche, 12 novembre 2017 à 11:45:53
 Font Size:     |        Print
 

Le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyên Phu Trong (à droite), et le Secrétaire général du Parti communiste chinois et Président de la Chine, Xi Jinping. Photo : Trân Hai/NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong, et le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et Président de la Chine, Xi Jinping, ont convenu de développer stablement et durablement le partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam - Chine.

Dans une atmosphère amicale et sincère, les deux dirigeants ont eu des échanges profonds et atteint nombre de conceptions communes importantes sur les orientations et mesures majeures destinées à promouvoir les relations entre le PCV et le PCC dans les temps à venir.

Les deux parties se sont réjouies des évolutions positives des relations de partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam - Chine durant ces derniers temps, des contacts réguliers de haut niveau et des échanges accrus à divers niveaux, de la coopération renforcée dans l’économie, le commerce et l’investissement, de la situation sur la frontière terrestre commune et dans le golfe du Bac Bô (golfe du Tonkin) restant pour l’essentiel stable.

Elles ont convenu de promouvoir les fruits de la coopération bilatérales, de régler activement les difficultés et obstacles dans les relations entre les deux pays afin de développer de manière stable et durable les relations de partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam - Chine.

Le Parti, l’État et le peuple vietnamiens attachent une grande importance et souhaitent sincèrement promouvoir le développement stable et de plus en plus approfondi des relations de voisinage amical, de partenariat de coopération stratégique intégrale, a affirmé le Secrétaire général Nguyên Phu Trong.

Le Parti, l’État et le peuple vietnamien soutiennent la Chine dans ses efforts de devenir un pays puissant, de promouvoir son rôle actif et de contribuer de manière substantielle à la paix, à la stabilité et à la prospérité de la région et du monde, a-t-il poursuivi.

Le leader vietnamien a invité les deux pays à intensifier les échanges de haut niveaux et à divers niveaux, à améliorer l’efficacité des liens et de la coopération via le canal de Parti à Parti afin de renforcer la confiance politique, de donner des orientations globales et de renforcer les relations entre les deux pays.

Il a demandé aux deux pays de promouvoir davantage le rôle de coordination du Comité de pilotage de la coopération Vietnam - Chine, d’accélérer la coopération dans les domaines de la diplomatie, de la défense, de la sécurité et de l’application de la loi, de bien mettre en œuvre la Déclaration sur la vision commune de la coopération dans la défense d’ici à 2025.

Les deux pays sont invités à bien organiser les échanges d’amitié frontalière, le dialogue sur la stratégie de défense, les mécanismes de coopération entre les garde-frontières, les marines, les garde-côtes, à multiplier les échanges d’expériences en matière d’édification du Parti, de médecine, d’activités de maintien de la paix de l’ONU, de sécurité, de lutte contre la criminalité, et à maintenir les mécanismes de consultation entre les deux ministères des Affaires étrangères dans la promotion des liens bilatéraux ainsi que dans les forums multilatéraux.

Il a aussi demandé aux deux pays de promouvoir et d’élever l’efficacité de la coopération dans l’économie et d’autres domaines, avec l’accent mis sur le renforcement de la coopération bilatérale dans l’investissement, le commerce, mais aussi dans l’agriculture, l’environnement, l’adaptation au changement climatique, la science et la technologie, et les transports.

Le Secrétaire général Nguyên Phu Trong a demandé aux deux parties de régler de manière satisfaisante le problème des bateaux de pêche et des pêcheurs ; de gérer, de protéger et d’utiliser durablement les ressources en eau des fleuves et ruisseaux frontaliers ; de coopérer dans la prévention et la lutte contre les inondations, et dans la sûreté nucléaire ; et de faciliter l’établissement de liaisons routières, ferroviaires et aériennes.

Il a souligné que le maintien de la paix, de la stabilité durable, la réduction des risques d’instabilité, la construction de la confiance sur le problème de la Mer Orientale entre les pays concernés était d’une grande nécessité et profitait à tous, à la région et au monde. Les parties concernées devraient faire preuve de retenue, de s’abstenir de tout acte susceptible de complexifier la situation ou d’élargir les différends, de respecter les droits et intérêts légitimes de l’une et de l’autre, d’œuvrer au maintien de la paix, de la stabilité en mer pour prioriser le développement socio-économique.

Le Secrétaire général Nguyên Phu Trong a demandé aux deux parties de mettre en œuvre pleinement et efficacement l’Accord sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), de procéder aux négociations substantielles pour construire le Code de conduite en Mer Orientale (COC) effectif et efficace.

Il a aussi demandé d’établir des modalités de coopération appropriées dans certaines zones d’enchevêtrement conformément au droit international, de se concentrer sur la mise en œuvre de l’itinéraire conclu, de promouvoir les expériences en matière de délimitation maritime et de coopération dans les eaux à l’extérieur du golfe du Bac Bô, et en même temps, d’examiner les possibilités et plans de coopération entre les parties concernées, entre l’ASEAN et la Chine, dans certains domaines porteurs d’avantages réciproques et moins sensibles tels que la gestion de la pêche et la protection de l’écosystème marin en vue de consolider la confiance, de maintenir la paix, la stabilité durables en Mer Orientale.

Le Secrétaire général et Président chinois Xi Jinping qui est arrivé dimanche 12 novembre, à Hanoi, pour une visite d’État au Vietnam, après sa participation au Sommet des dirigeants économiques de l’APEC 2017 à Dà Nang (Centre), a affirmé que le Parti et l’État chinois attachaient de l’importance à la consolidation et au développement continus du partenariat de coopération stratégique intégrale Chine-Vietnam selon la devise « voisinage amical, coopération intégrale, stabilité durable et orientation vers l’avenir » et l’esprit de « bon voisinage, bonne amitié, bonne camaraderie et bon partenariat ».

Il a exprimé son approbation des principales orientations et mesures proposées par le Secrétaire général Nguyên Phu Trong pour développer les relations entre les deux Partis, les deux pays. Il a affirmé l’importance de maintenir et de promouvoir l’amitié traditionnelle entre les deux pays, et indiqué que les deux parties devraient considérer la relation sino-vietnamienne à partir d’une perspective stratégique et à long terme, et promouvoir une relation sino-vietnamienne stable, saine et durable, apportant de réels avantages aux deux peuples, contribuant à la paix, au développement et à la prospérité de la région.

Il a fait savoir que la Chine continuera à fournir 600 millions de yuans d’aide non remboursable sur trois ans pour améliorer le bien-être social dans les provinces du Nord du Vietnam ; redoublera ses efforts pour bien contrôler les différends maritimes, maintenir la paix et la stabilité dans la Mer Orientale.

Le dirigeant chinois a affirmé que la Chine souhaitait travailler avec l’ASEAN à la mise en œuvre complète et effective de la DOC, à la négociation et à l’élaboration du COC. Il a également demandé aux deux parties de renforcent leur coordination dans les mécanismes multilatéraux tels que les Nations unies, l’APEC, Chine-ASEAN, Lancang-Mékong, contribuant au maintien de la paix, la prospérité et le développement de la région et du monde.

A l’issue de leur entretien, le Secrétaire général Nguyên Phu Trong et le Secrétaire général et Président chinois Xi Jinping ont assisté à la signature des documents de coopération entre les deux parties.

VNA/NDEL