Le Vietnam souhaite développer ses relations avec les États-Unis

Dimanche, 12 novembre 2017 à 10:13:08
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le Président américain Donald Trump. Photo: TRAN HAI/NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam prend en haute estime et souhaite rendre ses relations avec les États-Unis plus substantielles et efficaces, a affirmé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, en rencontrant le Président américain Donald Trump, le 12 novembre à Hanoï.

Il a vivement apprécié la signification et l’importance de la visite du président Donald Trump pour le développement des liens vietnamo-américains, laquelle traduisait un message de la politique des États-Unis vis-à-vis l’Asie-Pacifique.

De son côté, le président Donald Trump s’est déclaré fortement impressionné devant les sentiments comme l’accueil chaleureux des habitants de Dà Nang et de Hanoï accordés à lui-même et à sa suite.

«Les États-Unis tiennent en haute estime les relations d’amitié et de coopération avec le Vietnam, notamment le rôle de ce dernier dans la région. Washington continuera de coopérer avec le Vietnam pour renforcer leur partenariat intégral», a affirmé le Président américain.

Les deux dirigeants se sont déclarés satisfaits devant le développement substantiel des relations bilatérales depuis la visite du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc aux États-Unis, notamment dans la politique et la diplomatie, l’économie et le commerce, la sécurité et la défense, le règlement des conséquences de la guerre…

Ils ont convenu de promouvoir les liens bilatéraux sur la base du respect de l’indépendance, de la souveraineté, de l’intégralité territoriale et des institutions politiques de chacun, pour l’intérêt des deux peuple, contribuant au maintien de la paix, de la stabilité, de la coopération et du développement dans la région comme dans le monde.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et le Président américain Donald Trump ont discuté des mesures concrètes pour intensifier la coopération bilatérale dans l’économie, le commerce et l’investissement, établir un cadre de coopération sur la base des avantages mutuels, minimiser les litiges commerciaux ainsi que pour mettre en œuvre efficacement les accords économiques et commerciaux déjà signés.

Favoriser l’importation des fruits vietnamiens

Nguyên Xuân Phuc a affirmé les efforts du Vietnam dans l’amélioration de son environnement des affaires avant d’exhorter les entreprises américaines à venir investir au Vietnam.

Il a demandé aux deux parties de renforcer leur collaboration dans le règlement des questions communes dans un esprit de promotion des échanges commerciaux bilatéraux et d'avantage mutuel.

Le Premier ministre vietnamien a remercié les États-Unis pour son autorisation d’importer du caïmitier vietnamien. Il a également demandé à la partie américaine de favoriser l’importation de mangue et d’autres fruits vietnamiens, de simplifier et de clarifier les formalités d’importation pour le poisson tra ainsi que de créer dans les meilleurs délais un groupe de travail sur le statut de l’économie de marché du Vietnam.

Question maritime au menu

De son côté, Donald Trump a approuvé l’intensification de la coopération bilatérale dans l’économie, le commerce, l’investissement sur la base des avantages mutuels. Il a déclaré considérer la coopération dans ces secteurs comme le pilier des relations bilatérales dans l’avenir.

Le Président américain a apprécié le bon règlement du Vietnam des quelques questions commerciales, y compris l’ouverture de son marché aux produits agricoles, industriels et services de technologies de l'information des États-Unis.

Les deux dirigeants ont échangé leurs points de vue sur les questions régionales. Ils ont convenu de régler les différends en Mer Orientale par des mesures pacifiques et conformément au droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982), de respecter complètement les processus diplomatiques et juridiques ainsi que d'appliquer strictement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de parvenir rapidement à la signature d'un Code de conduite en Mer Orientale.

Enfin, ils ont également convenu de collaborer étroitement au sein des mécanismes de coopération régionaux, dont le prochain sommet de l’Asie de l'Est (EAS) aux Philippines.

VNA/NDEL