Le Vietnam et les États-Unis cherchent à promouvoir leurs relations

Mercredi, 13 septembre 2017 à 04:01:51
 Font Size:     |        Print
 

Les drapeaux du Vietnam et des États-Unis. Photo : NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Une délégation du Parti communiste du Vietnam (PCV), conduite par Hoàng Binh Quân, membre du Comité central du PCV et chef de la Commission des Relations extérieures du CC du PCV, a effectué, du 10 au 13 septembre, une visite de travail aux États-Unis.

La délégation vietnamienne a travaillé avec des partisans de la gauche américaine proches du Vietnam, la direction du Parti communiste des États-Unis, les présidents des sous-commissions Asie-Pacifique relevant des Commissions des Affaires étrangères du Sénat et de la Chambre des représentants des États-Unis, ainsi que des responsables du Département d'État américain et du Conseil de sécurité nationale. Elles ont aussi rencontré plusieurs experts américains pour discuter des relations Vietnam - États-Unis et des questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Lors des séances de travail avec les dirigeants américains, les responsables vietnamiens ont affirmé la politique conséquente du Parti et de l’État vietnamiens d’accorder de l’importance au renforcement des relations d’amitié et de coopération intégrale avec les États-Unis. Ils ont jugé nécessaire de consolider la confiance politique et la compréhension mutuelle afin de rendre plus substantielles et plus stables les relations bilatérales au service de l’intérêt des deux peuples, de la paix, de la stabilité et de la prospérité dans la région et dans le monde.

S’agissant des orientations de développement des liens bilatéraux, les deux parties ont convenu de multiplier les visites de haut rang et les échanges de délégations à tous les échelons, de valoriser l’efficacité des mécanismes de coopération existants, ainsi que de dynamiser la coopération bilatérale dans les secteurs clés comme l’économie, le commerce et l’investissement. Elles ont aussi plaidé pour une collaboration étroite entre les deux pays dans la défense, la sécurité nationale, le règlement des conséquences de la guerre et les activités humanitaires.

Le Vietnam et les États-Unis ont décidé de se coordonner étroitement lors des forums régionaux et internationaux tels que l’APEC, l’ASEAN, le Programme de coopération de la sous-région du Mékong élargie (GMS), etc. Ils ont promis de se soutenir mutuellement dans l’accès à de nouveaux marchés.

La partie vietnamienne a salué la prochaine visite du Président américain Donald Trump au Vietnam pour participer au Sommet de l’APEC-2017. Les responsables vietnamiens ont aussi proposé aux États-Unis de reconnaître rapidement le statut d’économie de marché du Vietnam, de faciliter l’importation des produits agricoles vietnamiens et de réduire les barrières commerciales afin de doper le commerce bilatéral.

Les dirigeants américains, de leur côté, se sont déclarés satisfaits du développement vigoureux des relations Vietnam - États-Unis ces derniers temps. Ils ont souligné la volonté des États-Unis de promouvoir une coopération mutuellement avantageuse avec le Vietnam dans tous les domaines. Les États-Unis, ont-ils poursuivi, sont prêts à aider le Vietnam à assurer le succès du Sommet de l’APEC-2017 prévu en novembre prochain.

Les Américains ont hautement apprécié le rôle et la position de l’ASEAN et du Vietnam en particulier, considérant ce dernier comme un partenaire important des États-Unis dans la région.

Partageant le même point de vue que les responsables vietnamiens, les Américains ont appelé les deux pays à mettre en œuvre efficacement les accords bilatéraux déjà conclus et à impulser leur coopération dans les domaines prioritaires dont l’économie, le commerce, l’éducation, la formation, les sciences et les technologies, la défense, le règlement des conséquences de la guerre, etc. Les deux parties devraient chercher de nouveaux cadres et mécanismes permettant de doper la coopération commerciale tant au niveau bilatéral que multilatéral.

Les responsables vietnamiens et américains ont également discuté des questions régionales et internationales d’intérêt commun, dont notamment les différends en Mer Orientale et la montée des tensions dans la péninsule coréenne.

Les Américains ont souligné l’importance de régler les conflits régionaux par des mesures pacifiques et sur la base du respect du droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982 (CNUDM) ; de garantir la paix, la liberté de navigation maritime et aérienne en Mer Orientale ; ainsi que d’éliminer les risques d’escalade des conflits et d’accélérer la dénucléarisation en péninsule coréenne.

NDEL