Vietnam - UNESCO: Les bons résultats de la coopération efficace

Vendredi, 25 août 2017 à 07:51:52
 Font Size:     |        Print
 

La directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova. Photo: Thanh Thê/NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - La directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, est en visite au Vietnam. Il s’agit de sa 3ème visite au Vietnam, après ses voyages en 2010 et 2013. À cette occasion, Mme Irina Bokova a accordé, le 25 août, au journal Nhân Dân en ligne, une interview sur la coopération entre le Vietnam et l’UNESCO dans les secteurs de la culture, de l’éducation et des sciences ainsi que les soutiens de l’UNESCO au Vietnam.

Mme la directrice générale de l’UNESCO, pourriez-vous esquisser les résultatst de votre visite au Vietnam?

Mme Irina Bokova: Lors de cette visite, le Ministère vietnamien des Sciences et des Technologies et l’UNESCO ont signé, le 24 août, un accord portant sur la création de deux centres de catégorie 2 pour les mathématiques et la physique, parrainés par l’UNESCO, se trouvent dans l’Académie des sciences et des technologies du Vietnam.

Il s'agit d'une nouvelle étape pour promouvoir la créativité, l'innovation scientifique et technologique chez les hommes d'affaires et les étudiants.

La création de ces deux centres est considérée comme une impulsion importante au développement des sciences de base dans la région ainsi que dans le monde.

Je pense que le Vietnam a obtenu de nombreuses réalisations et que le Vietnam veut partager ces réalisations et ces expériences avec d'autres pays.

Hier, lors de la rencontre avec le ministre de l'Éducation et de la Formation du Vietnam, nous avons abordé la qualité de l'éducation, de l'enseignement secondaire, de l'enseignement universitaire avec des réalisations remarquables dans la formation des enseignants et de la promotion de l'égalité dans l'éducation.

L'un des axes de l'UNESCO est de promouvoir le développement durable. Pour atteindre cet objectif, quelles sont les politiques de soutien de l'UNESCO aux pays en développement, dont le Vietnam?

Mme Irina Bokova: Je pense que le Gouvernement vietnamien doit définir des politiques et stratégies claires pour atteindre les objectifs de développement durable de l'ONU (17 objectifs de développement durable d'ici 2030).

Lors de la rencontre tenue ce matin avec la Présidente de l'Assemblée nationale vietnamienne, Nguyên Thi Kim Ngân, nous avons discuté de la façon dont le Gouvernement vietnamien devrait suivre pour atteindre ses objectifs de développement durable.

Je pense que le développement des capacités humaines est très important pour atteindre les objectifs dans le secteur éducatif, ainsi que pour améliorer la qualité dans ce domaine.

Nous devons également aborder le rôle de l'économie dans la réalisation des objectifs de développement durable. Je me rends compte aussi que le gouvernement vietnamien a fait des efforts pour encourager le rôle de l'économie dans l'amélioration de la qualité de vie.

Maintenant, nous devons également exhorter les gens à utiliser les sciences et technologies pour innover afin qu'ils puissent jouir des fruits du développement économique. C'est une approche judicieuse et l'UNESCO peut aider le Vietnam dans ce domaine.

Le Vietnam a pour la première fois poser sa candidature au poste de directeur général de l'UNESCO. Comment évaluez-vous les candidats à ce poste issus des pays en développement?

Mme Irina Bokova: Je ne peux pas voter pour tel ou tel candidat, mais je peux dire que le Vietnam a désigné un candidat très professionnel et qualifié.

Et la candidature vietnamienne au poste de directeur général de l'UNESCO traduit l’engagement important du Vietnam à soutenir et contribuer au développement de l'UNESCO.
Cette année, le Vietnam fête les 40 ans de son adhésion à l’ONU. Le Vietnam est l'un des premiers pays à travailler avec le système de l’ONU.

Le Vietnam continuera d'être un exemple pour d'autres pays dans le domaine de la coopération avec l’ONU pour atteindre les objectifs de développement durable ainsi que les objectifs nationaux. Tous ces éléments témoignent de la bonne coopération entre le Vietnam et l'UNESCO.

Que pensez-vous de la coopération entre le Vietnam et l'UNESCO et ses perspectives dans l'avenir?

Mme Irina Bokova: L'UNESCO propose de nombreux domaines de coopération, dont l'éducation et le développement durable. Nous avons coopéré avec le Vietnam dans divers secteurs, tels que l’éducation primaire et secondaire, la protection du patrimoine culturel inclu dans la liste de l'UNESCO.

Le Vietnam possède 7 merveilles du monde. Je crois et j'espère que le Vietnam peut ajouter plus de patrimoines à cette liste.

Le Vietnam et l'UNESCO peuvent également renforcer la coopération dans le domaine de la science et de la technologie, notamment dans le contexte que nous venons de signer un accord pour établir deux centres pour les mathématiques et la physique sous les auspices de l'UNESCO.

Nous coopérons également dans les domaines des catastrophes naturelles et des changements climatiques. Ce sont les domaines dans lesquels nous avons coopéré et pouvons poursuivre dans l'avenir.

C'est la troisième fois que vous vous rendez au Vietnam. Pouvez-vous faire part de votre impression sur le Vietnam?

Mme Irina Bokova: En 2010, c’était ma première visite au Vietnam. À cette époque, Hanoi célébra les 1000 ans de Thang Long et j'ai eu l'occasion de visiter de nombreuses vestiges historiques et culturelles du Vietnam. Au cours de ma troisième visite au Vietnam, j'ai vu de nombreux changements au Vietnam.

J’ai constaté un développement économique positif et aussi une éducation de qualité. Le Vietnam a atteint un bon nombre d’objectifs du développement durable et a pu définir des futures politiques en faveur du développement.

Chaque fois que je viens au Vietnam, je remarque qu’il y a des changements. J’ai l’occasion de découvrir la richesse de l'histoire, de la culture; le développement économique et les changements dans la vie du peuple vietnamien.

Le Vietnam est un bon exemple dans l’élaboration des politiques au profit du développement économique. Je suis prête à aider le Vietnam à remplir ses engagements dans ces domaines.

Le Vietnam doit promouvoir la participation de la population à l’élaboration des stratégies de développement social. Il est très important d'atteindre l'objectif du développement durable jusqu'en 2030 pour que "personne ne soit laisser à l’écart" et que tout le monde jouisse d’un avenir de l’intelligence et du progrès.

Nous vous remercions Madame la directrice générale de l’UNESCO pour cette interview.


* UNESCO: Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, les Sciences et la Culture

TÙNG CHI/NDEL