L’AN a dit oui pour la prolongation de la délivrance expérimentale du visa électronique aux étrangers

Mardi, 06 novembre 2018 à 10:42:17
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre de la Sécurité publique, le général Tô Lâm, parle de la délivrance expérimentale du visa électronique aux étrangers. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne - La 14e Assemblée nationale (AN) a discuté de l'extension de la mise en œuvre de la résolution n ° 30/2016/QH14 sur la délivrance pilote de visas électroniques pour les étrangers entrant au Vietnam, lors de la 6esession tenue le 5 novembre à Hanoi.

Le Comité permanent de l’AN a accepté la suggestion de prolonger le programme pour deux années supplémentaires, à compter du 1er février 2019.

Il a également demandé au gouvernement de préparer rapidement le projet de loi sur l'entrée, la sortie, le transit et la résidence des étrangers au Vietnam, en vue de le soumettre à la législature.

Le ministre de la Sécurité publique, le général Tô Lâm, a déclaré que le gouvernement avait décidé d'expérimenter l'octroi de visas électroniques à des citoyens de 46 pays du monde entier, leur permettant ainsi d'entrer sur le territoire vietnamien par l'une des 28 portes internationales du pays.

La publication de la résolution est une politique nécessaire, apportant des contributions positives à l'intégration mondiale, a déclaré Tô Lâm.

De nombreux députés ont souligné la nécessité de continuer à piloter la résolution afin de développer le tourisme, contribuant ainsi au développement socio-économique.

Le député Dinh Công Sy de la province montagneuse de Son La (au Nord) asuggéré d’ajouter des chroniques aux étrangers sur les procédures des autorités vietnamiennes sur les portails pertinents.

Le Comité de l’AN pour la défense nationale et la sécurité a proposé d’examiner les risques liés à l’entrée des étrangers au Vietnam au moyen de visas électroniques garantissant la sécurité nationale, lasécurité et le maintien de l’ordre social, ainsi que les mesures à prendre.

Le député Luu Binh Nhuong de la province de Bên Tre (dans le delta du Mékong)a souscrit à la proposition du Comité, affirmant qu’il existait un problème de travailleurs étrangers en situation irrégulière au Vietnam et qu’il était lié ou non à la délivrance de visas électroniques.

NDEL