Le fait que le SG du Parti exerce les fonctions de Président de l’État est une nécessité objective

Mercredi, 24 octobre 2018 à 06:42:49
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - La Constitution de 2013 affirme que le Vietnam est un État socialiste du peuple, gouverné par le peuple et pour le peuple et régi par la loi ; et le pouvoir de l'État est organisé selon le principe «le pouvoir de l'État est unifié et délégué aux organismes de l'État qui se coordonnent et se contrôlent mutuellement dans l'exercice des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire» (article 2). Par conséquent, la nomination du Secrétaire général (SG) du Parti par le Comité central comme candidat à l’élection à la présidence constitue la manifestation et la mise en œuvre du principe de l’État de droit dans l’organisation du pouvoir socialiste au Vietnam.

Tout d’abord, après avoir été élu Président par l’Assemblée nationale, le Secrétaire général du Parti deviendra une personne élue non seulement par la confiance des membres du Parti, mais également par le peuple grâce à la démocratie représentative. C'est un facteur qui garantit la crédibilité et la légitimité du chef du Parti, renforçant ainsi le pouvoir politique et le pouvoir de l'État - une exigence du principe de la primauté du droit dans l'organisation du pouvoir.

Deuxièmement, après son élection à la présidence par l'Assemblée nationale, le Secrétaire général du Parti deviendra une personne soumise au contrôle du pouvoir non seulement des membres du Parti et de l'organisation du Parti, mais également du peuple représenté par l'Assemblée nationale. En tant que tel, le chef du Parti est non seulement tenu politiquement responsable devant l'organisation du parti et ses membres, mais aussi légalement devant l'Assemblée nationale - une institution élue par le peuple pour exercer le pouvoir de l'État, délégué, confié et supervisé par le peuple.

En vertu de la Constitution de 2013, le Présidentest sous la supervision du peuple par délégation à l'Assemblée nationale. Il s'acquitte des tâches et des pouvoirs suivants: Après son élection, le Président prête serment de loyauté envers la Patrie, le peuple et la Constitution(clause 7, article 70). Le Président est soumis au contrôle suprême de l’Assemblée nationale sur le respect de la Constitution, des lois et des résolutions de l’Assemblée nationale (clause 2, article 70). Le Président rend compte de ses travaux à l’Assemblée nationale et soumet son rapport de travail à l’Assemblée nationale qui, à son tour, l’examine (clause 2, article 70). L’Assemblée nationale procède à des votes de confiance à l’égard du président (article 8, article 70). Les documents du Président qui contreviennent à la Constitution, aux lois ou aux résolutions de l’Assemblée nationale sont annulés par l’Assemblée nationale (clause 10, article 70).

Par conséquent, il n'y a aucune raison de craindre que la concentration du pouvoir chez une personne qui est à la fois Secrétaire général du Parti et Président de l’Etat conduise à un abus de pouvoir. Au contraire, le chef du Parti qui est également Président deviendra une personne soumise aux mécanismes de contrôle du pouvoir du Parti et de l'État, comme le stipule la Constitution. C’est un contenu du principe de la primauté du droit dans l’organisation du pouvoir.

Troisièmement, en vertu de la Constitution de 2013, le Président a les tâches et les pouvoirs qui incombent au Secrétaire général en tant que chef du Parti au pouvoir, tels que: proposer à l'Assemblée nationale d'élire, de relever de ses fonctions ou de révoquer le Vice-Président, le Premier ministre; et sur la base de résolutions de l'Assemblée nationale, nommer ou révoquer les vice-premiers ministres, ministres et autres membres du gouvernement (clause 2, article 88); Proposer à l'Assemblée nationale d'élire, de relever de ses fonctions ou de révoquer le président de la Cour suprême du peuple ou le procureur général du Parquet populaire suprême; et, sur la base de résolutions de l'Assemblée nationale, nommer ou révoquer les juges de la Cour populaire suprême; nommer ou révoquer les juges en chef adjoints de la Cour populaire suprême; assumer le commandement des forces armées du peuple et occuper le poste de président du Conseil de la Défense nationale et de la Sécurité (clause 5, article 88).

En tant que tels, les tâches et les pouvoirs susmentionnés confiés au Président par le peuple sont également les tâches et les pouvoirs du Secrétaire général du parti au pouvoir. Le pouvoir organisateur dans lequel une personne est principalement responsable d'une tâche vise à empêcherlaconfusion et le chevauchement de tâches. Un appareil léger, performant, efficace et effectif est une exigence de la règle de droit pour la construction d'un État socialiste régi par le droit au Vietnam.

Quatrièmement, les relations internationales d’aujourd’hui sont principalement des relations entre États. Selon le système politique du pays, les dirigeants des partis politiques deviennent tous présidents ou premiers ministres après avoir remporté les élections nationales.

Dans un État de droit qui remplit les conditions requises et qui respecte le principe de la primauté du droit en matière d'organisation du pouvoir, il est impératif et objectif que le Secrétaire général du Parti soit élu par l'Assemblée nationale pour occuper le poste de Président.

TRÂN NGOC DUONG

NDEL