Le Chef du PCV plaide pour une coopération efficace Vietnam-États-Unis

Lundi, 09 juillet 2018 à 10:25:37
 Font Size:     |        Print
 

Le Secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong (à droite), et le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, le 8 juillet à Hanoi. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Parti et l’État vietnamiens accordent toujours de l’importance à leurs relations avec les États-Unis.

C’est ce qu’a affirmé le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, en recevant le 8 juillet à Hanoi le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, en visite officielle au Vietnam pour la première fois.

Selon le Chef du PCV, la présente visite au Vietnam du chef de la diplomatie américaine intervient dans le contexte où la coopération entre les deux pays connaît un développement vigoureux dans tous les domaines. Il s’est déclaré convaincu que cette visite permettrait d’accélérer la mise en œuvre efficace des accords bilatéraux de haut niveau.

Nguyên Phu Trong a appelé les deux pays à multiplier les échanges de délégations à tous les échelons et à dynamiser la coopération bilatérale dans différents domaines, y compris le règlement des conséquences de la guerre. Cela contribuera à consolider la confiance et la compréhension mutuelle, a-t-il ajouté.

Il a aussi plaidé pour le bel essor du partenariat intégral Vietnam-États-Unis dans l’avenir, au service des intérêts des deux peuples, de la paix, de la stabilité et du développement commun dans la région et dans le monde.

Pour sa part, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a hautement apprécié le rôle et les contributions actives du Vietnam à propos des questions régionales.

Se réjouissant de l’efficacité de la coopération multiforme entre les deux pays ces derniers temps, Mike Pompeo a confirmé que les États-Unis prenaient en haute estime leurs relations avec le Vietnam et souhaitaient promouvoir la coopération bilatérale dans divers secteurs.

Les États-Unis, a-t-il poursuivi, s’engagent à continuer à aider le Vietnam dans le règlement des conséquences de la guerre et à soutenir le rôle central de l’ASEAN dans la région Indo-Pacifique.

Le chef de la diplomatie américaine a enfin souligné l’importance de garantir la liberté de la navigation maritime et le règlement pacifique des différends en Mer Orientale sur la base du droit international, ainsi que de promouvoir la dénucléarisation dans la péninsule coréenne conformément aux accords récemment conclus.

NDEL