Pour l’approfondissement des relations vietnamo-sri-lankaises

Lundi, 17 avril 2017 à 07:20:09
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre sri-lankais, Ranil Wickremesinghe. Photo: NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre sri-lankais, Ranil Wickremesinghe, et son épouse sont arrivés à Hanoi, entamant leur visite officielle au Vietnam du 16 au 19 avril, à l’invitation du Premier ministre vietnamien, Nguyên Xuân Phuc.

Le Sri Lanka se situe au Sud-Est de l’Inde dans l’océan indien, couvrant une superficie totale d’environ 65.610 kilomètres carrés. Le pays a une population de plus de 21,1 millions de personnes dont 73,8% sont du groupe ethnique cinghalais. 65% des habitants suivent le bouddhisme. Le Sri Lanka est une république démocratique, à régime présidentiel multipartite.

L’économie sri-lankaise est composée de trois grands secteurs : les services, l’industrie et l’agriculture. En 2016, les services ont contribué à 60,6% du produit intérieur brut (PIB) national pendant que l’industrie et l’agriculture représentaient respectivement 31% et 8,5%. Le Sri Lanka a obtenu d’importants progrès sur le plan social, notamment dans la réalisation des objectifs de développement humain. Le Gouvernement sri-lankais ambitionne de faire du Sri Lanka un centre de transport maritime et aérien, de commerce, et de connaissances. Le pays considère la diplomatie économique comme une priorité absolue dans la politique étrangère et a activement appelé aux prêts des institutions financières internationales au service du développement du pays. Selon le Fonds monétaire international (FMI), le PIB du Sri Lanka s’élevait à 82,2 milliards de dollars en 2016, le taux de croissance du PIB atteignait 5%, le PIB par habitant était estimé à 3.870 dollars tandis que le taux d'inflation était de 4,1%.

Les relations d’amitié traditionnelle et de coopération multiforme entre le Vietnam et le Sri Lanka ne cessent de se renforcer et de se développer fructueusement ces derniers temps, comme en témoigne l’échange régulier de visites de haut rang et la création d’un comité mixte sur le commerce, la science et la technologie, et des consultations politiques bilatérales. La coopération économique et commerciale entre les deux pays a connu des progrès encourageants. La valeur des échanges commerciaux a enregistré une croissance annuelle de 34% entre 2010 et 2016. Rien qu’en 2016, le chiffre d’affaires commercial a atteint 325,6 millions de dollars.

Le Sri Lanka est appelé à investir au Vietnam dans le textile, le caoutchouc, l’électricité-électronique, la transformation des produits agricoles, la bijouterie. Les investissements vietnamiens sont encouragés par le Gouvernement sri-lankais dans les domaines des télécommunications, de la fabrication de machines agricoles, de l’aquaculture, du pétrole et du gaz, et de la production de matières plastiques et de matériaux de construction. En janvier 2017, le Sri Lanka comptaitait 15 projets d’investissement opérationnels au Vietnam, représentant un coût total de 76,84 millions de dollars.

Les deux pays ont bénéficié d’une coopération efficiente dans le pétrole et le gaz, l’agriculture, la pêche, le droit international, l’éducation et la formation, les échanges entre les populations et le tourisme. Le Vietnam et le Sri Lanka travaillent par ailleurs en étroite collaboration au sein des forums internationaux et régionaux dont notamment l’ONU (Organisation des Nations unies).

Au cours de la visite officielle au Vietnam du Premier ministre sri-lankais, Ranil Wickremesinghe, les dirigeants des deux pays discuteront des mesures visant à dynamiser la coopération multiforme bilatérale, en particulier dans les domaines tels que le commerce, l’investissement, les télécommunications, l’aquaculture et la pêche. Ils profiteront également de cette occasion pour échanger des vues sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Nous croyons que cette visite sera couronnée de succès, permettant de développer significativement les relations entre le Vietnam et le Sri Lanka, apportant un intérêt tangible aux deux peuples et contribuant à la paix, à la stabilité, à la coopération et au développement dans la région Asie-Pacifique, comme dans le monde entier.

NHÂN DÂN