La visite du Président français portera les relations Vietnam - France à une nouvelle hauteur

Mercredi, 31 août 2016 à 10:50:03
 Font Size:     |        Print
 

L’Ambassadeur du Vietnam en France, Nguyên Ngoc Son. Photo: NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Le Président français, François Hollande, effectuera une visite d’État au Vietnam du 5 au 7 septembre prochain. À cette occasion, l’Ambassadeur du Vietnam en France, Nguyên Ngoc Son, a accordé à la presse vietnamienne une interview dans laquelle il a estimé que cette visite du Président français, François Hollande, après la première visite d'un Président français depuis 12 ans donnera une forte impulsion et ouvrira de nouveaux développements aux relations entre les deux pays. Le journal Nhân Dân en ligne tient à présenter le contenu de cette interview.

Monsieur l’Ambassadeur, quelles sont la signification et la portée de la prochaine visite du Président français, François Hollande, au Vietnam sur les relations entre les deux pays, relations qui ont été rehaussées au niveau d’un partenariat stratégique en 2013?

Ambassadeur Nguyên Ngoc Son: Le Vietnam et la France ont établi leurs relations diplomatiques le 12 avril 1973, deux ans avant la fin de la guerre au Vietnam. En plus de 40 années, les deux pays ont fait beaucoup d’efforts pour surmonter les différences afin de rendre de plus en plus globales leurs relations dans tous les domaines, leur apogée tenant à la signature de l’Accord de partenariat stratégique en septembre 2013, à l’occasion de la visite en France du Premier ministre vietnamien, Nguyên Tân Dung.

Jetant un regard rétrospectif sur les plus de 40 années passées depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques, la France demeurait toujours un partenaire important et de premier rang du Vietnam en Europe. La France a été l'un des premiers pays occidentaux à soutenir et à assister le Vietnam pour panser les blessures des guerres et normaliser les relations avec le monde. En 1993, le Président français François Mitterrand a été le premier Président d’un pays occidental à visiter le Vietnam. Lors de cette visite, il a appelé les États-Unis à normaliser les relations avec le Vietnam.

Ensuite, la France a également accordé le soutien et la plus grande aide au Vietnam pour son organisation du 7e Sommet des pays francophones en 1997. Il s’agissait du premier événement international d’envergure organisé par le pays, créant une base lui permettant d’accueillir ultérieurement de grands événements internationaux. Le Président français, Jacques Chirac, a visité le Vietnam à deux reprises, la première en 1997 pour participer au 7e Sommet de la Francophonie, et la deuxième en 2004.

Cette fois-ci, le Président François Hollande effectuera une visite au Vietnam dans la conjoncture où les relations entre les deux pays sont en bonne voie de développement dans tous les domaines, notamment après la signature par les deux pays de l’Accord de partenariat stratégique. Dans la situation régionale en Asie du Sud-Est marquée par des évolutions complexes de l’environnement géo-politique, cette visite aura certainement une signification et une importance particulière. D’après moi, l’importance est manifestée sur deux aspects.

Primo, dans les relations bilatérales, la visite du Président français, François Hollande, accompagné d’une haute délégation composée de nombreux ministres des secteurs de coopération avec le Vietnam et chefs d’entreprises de premier plan qui mènent des activités commerciales dans le pays, donnera immanquablement un nouvel essor aux relations bilatérales pour les porter à une nouvelle hauteur.

Secundo, pour la région, cette visite témoigne également du plus grand intérêt de la France pour l’Asie du Sud-Est. Depuis le début de l’année, le président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, puis le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ont effectué des visites au Vietnam, et actuellement le Président français, François Hollande, le visitera également. Cela montre clairement que la France s’intéresse plus à la région, à travers sa présence plus régulière au Vietnam en particulier et dans la région en général. La prochaine visite du Président français revêt une importance particulière, non seulement dans les relations bilatérales, mais aussi dans les relations régionales.

Monsieur l’Ambassadeur, quels sont les contenus essentiels dont les deux parties envisagent de discuter dans le cadre de la prochaine visite du Président français au Vietnam?

Dans le cadre de cette visite, les deux parties examineront et concrétiseront les contenus de leur coopération, notamment celui des relations de partenariat stratégique entre les deux pays.

Primo, les deux parties renforceront davantage les relations politiques, les échanges de délégations de haut rang sur le plan tant multilatéral que bilatéral.
Secundo, il s’agit également de l’occasion permettant aux deux parties d’examiner et d’améliorer davantage l’efficacité des mécanismes de coopération existants entre les deux pays.

Tertio, cette visite sera une bonne occasion d'impulser les grands projets dans les infrastructures, la lutte contre le changement climatique, les sciences et les technologies, la santé, l'agriculture...

Lors de cette visite, les deux parties envisagent de signer de nouveaux documents de coopération entre les deux pays dans la politique, l’économie, les sciences et technologie, et la justice. En outre, il s’agit de l’occasion pour la France et le Vietnam de discuter des questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Monsieur l’Ambassadeur, suite à la visite au Vietnam du Président des États-Unis, Barack Obama, celle au Vietnam du Président français, François Hollande, témoigne du succès de la politique extérieure de coopération et d’ouverture du Vietnam de plus en plus profonde vers la région et le monde. Que pensez-vous de cette observation?

Je suis tout à fait d’accord avec cette observation. Il faut dire que ces dernières années, le Vietnam a obtenu des réalisations remarquables dans la mise en œuvre d'une politique extérieure d'indépendance, d'autonomie, de multilatéralisation et de diversification de ses relations, contribuant à l’œuvre d’édification et de défense de la souveraineté territoriale du pays, au rehaussement de son statut sur la scène internationale. Ces relations extérieures comprennent celles de l’État, du peuple et des localités.

Jetant un regard rétrospectif sur ces deux dernières années, l'ensemble des chefs d'État et de Gouvernement des cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU se sont rendus au Vietnam, à savoir: le Président et le Premier ministre russes; le Président et Secrétaire général du Parti communiste chinois; le Premier ministre britannique; le Président américain et maintenant, le Président français. Cela montre que le rôle et le statut du Vietnam dans la région et sur la scène internationale sont hautement appréciés par les pays étrangers, et c’est la réalisation considérable irréfutable de la diplomatie vietnamienne.

En qualité d’Ambassadeur du Vietnam en France et étant un diplomate qui travaille et s’attache aux relations vietnamo-françaises depuis fort longtemps, à quel point êtes-vous confiant dans les perspectives de la promotion plus vigoureuse de la coopération entre les deux pays?

Je suis optimiste devant les perspectives de la coopération entre le Vietnam et la France pour les raisons suivantes:

Primo, la visite donnera une forte impulsion et ouvrira un nouveau développement aux relations bilatérales. Les deux pays ont des relations traditionnelles depuis longtemps, sont étroitement liés par les éléments historiques et culturels. Ils ont créé un fondement juridique solide afin d’élargir la coopération bilatérale dans plusieurs domaines. Les relations entre les peuples des deux pays sont étroites. Les peuples français et vietnamien se comprennent bien. Il est particulier que plus de 300.000 Vietnamiens vivent en France. Quelque 7.000 étudiants et stagiaires y poursuivent leurs études. Tous ces facteurs sont positifs pour promouvoir les relations entre les deux pays dans l’avenir.

Secundo, le Vietnam a un rôle et un statut de plus en plus dynamiques au sein de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est) et intègre positivement le monde. Il est membre positif de la Communauté francophone. Il est également notable que le Vietnam a signé plusieurs accords de libre-échange de nouvelle génération et intègre la Communauté économique de l’ASEAN (CEA), son marché deviendra certainement de plus en plus attrayant pour les entreprises françaises. C’est sur ces fondements que je souhaite que les relations entre les deux pays se développent plus heureusement.

Nous vous remercions, monsieur l’Ambassadeur.

NDEL