La 3e journée de travail du 7e Plénum du CC du PCV

Mercredi, 09 mai 2018 à 20:31:34
 Font Size:     |        Print
 

La Présidente de l’Assemblée nationale, Nguyên Thi Kim Ngân (debout), a dirigé dans l’après-midi du 9 mai la session plénière de la 3e journée de travail du 7e Plénum du CC du PCV. Photo : NDEL

Nhân Dân en ligne - La 3e journée du 7e Plénum du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) du XIIe mandat tenue le 9 mai à Hanoi a élu deux membres supplémentaires au Secrétariat et discuté de la politique de réforme salariale appliquée aux cadres, fonctionnaires, employés, forces armées et travailleurs dans les entreprises.

Lors de la session plénière tenue dans la matinée, sous la présidence du Secrétaire générale du PCV, Nguyên Phu Trong, le CC du PCV a discuté du travail du personnel.

Le CC du PCV a accepté, en votant, de laisser Trân Quôc Vuong, membre du Bureau politique, permanent du Secrétariat du CC et président de la Commission du contrôle du CC du PCV (XIIe mandat), quitter les fonctions de membre de la Commission du contrôle du CC du PCV et de président de la Commission du contrôle du CC du PCV (XIIe mandat).

Le CC du PCV a élu Trân Câm Tu, membre du CC du PCV et vice-président permanent de la Commission du contrôle du CC du PCV (XIIe mandat), en tant que président de la Commission centrale du contrôle du PCV (XIIe mandat ).

Le CC du PCV a également élu Trân Thanh Mân, membre du CC du PCV et président du CC du Front de la Patrie du Vietnam, et Trân Câm Tu, membre du CC du PCV et président de la Commission centrale du contrôle du PCV (XIIe mandat) au Secrétariat du CC du PCV (XIIe mandat).

La membre du Bureau politique et Présidente de l’Assemblée nationale, Nguyên Thi Kim Ngân, a dirigé la session plénière dans l’après-midi.

Le CC du PCV a discuté de la politique de réforme salariale appliquée aux cadres, fonctionnaires, employés, forces armées et travailleurs dans les entreprises.

Les participants ont souligné la nécessité d'employer des solutions radicales en matière de finances et de budget, de réduction du personnel, de restructuration du contingent de fonctionnaires et de rationalisation de l'appareil dans le système politique afin d'assurer l'efficacité opérationnelle.

Ils ont également donné des solutions pour la mise en œuvre efficace du projet, tout en insistant sur le paiement basé sur le titre du poste, le poste de travail et la performance.

Ils ont souligné la nécessité de concevoir des mécanismes, des règlements et des directives pour bien exécuter le projet.

NDEL