L’originalité de la fête “ Hêt cha ” de l’ethnie Thai

Mardi, 26 septembre 2017 à 06:20:25
 Font Size:     |        Print
 

Reconstitution du parcours vers la forêt pour cueillir des pousses de bambou lors de la fête “ Hêt cha ” de l’ethnie Thai. Photo : Phan Anh/NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - La fête « Hêt cha » des Thai blancs du district de Môc Châu dans la province de Son La (au Nord-Ouest) est une fête traduisant la gratitude de la population à l’égard des esprits et des ancêtres, qui l’ont aidée à gagner la vie , à s’unir dans l’édification du village, tout en priant pour des temps cléments et de bonnes récoltes.

Jadis, les villageois malades n’ont pas de médicaments pour être soignés , résignant à la pauvreté, ils ne se remettaient qu’au destin. Le sorcier prie alors pour prendre soins des gens et ceux qui sont guéris sont devenus enfant adoptif du sorcier.

La fête est composée de deux parties, celle rituelle et l’autre festive. La partie rituelle a lieu à la maison sur pilotis et à la cour devant cette maison . Après avoir fini la cérémonie dans la maison sur pilotis, il y aura une procession du « cây nêu » (perche rituelle) « Sang Cha » dans la cour de la maison sur pilotis.

La partie festive se déroule avec ferveur , avec des activités imitant la vie quotidienne des Thai au cours de leur processus d’édification du village .

La fête « Hêt cha » de l’ethnie Thai blancs au village Ang (commune de Dông Sang, district de Môc Châu, dans la province de Son La) est une activité culturelle et spirituelle originale. Il s’agit d’une plaque bien colorée du tableau multicolore de la culture riche et diversifiée du Vietnam.

Cette fête revêt une signification profondément humaine et éducative, s’orientant vers la bonté, aidant les gens à savoir aimer et s’entraider, en honorant l’éthique humaine.

Les sorciers réalisent des rites dans la maison sur pilotis.

Les plateaux des offrandes composés de riz, d’alcool, d’œufs, de fleurs, de chandelles, etc.

Le “cây nêu Sắng Cha est fait d’un tige de bambou, dont les rameaux sont des barres de bois et des bâtonnets de bambou pour suspendre desfigurines d’animaux et d’outils de travail.
Les sorciers et le chef du village de l’ethnie Thai prennent la tête de la procession du “cây nêu” sur la cour de la maison sur pilotis.

Les sorciers réalisent des rites dans la cour de la maison sur pilotis.

Le gardien de la fête prend l’épée et avance vers le “ cây nêu ” pour contrôler les objets à la cérémonie de culte et assurer l’ordre à la fête.

Le sorcier entre en transe et reçoit des cadeaux des enfants adoptifs.

Les rites sont suivis par la fête.

La fête “ Hêt cha ” voit la participation de nombreux gens du village.

... ils boivent ensemble l’alcool de riz (alcool de riz à siroter avec un chalumeau en bambou)….

...aux sons des gongs et des tambours.

Le jeu du labourage pendant la partie festive des Thai.

Jeu de la pêche.

Reconstitution du parcours vers la forêt pour cueillir des pousses de bambou.

Le jeu du cuisson des œufs.

Ils se donnent leurs mains, pour faire une ronde exprimant la solidarité de la communauté autour du " cây nêu ".

Textes et photos: PHAN ANH/NDEL