L’extraordinaire danse des villageois de Triêu Khuc

Lundi, 06 février 2017 à 10:17:35
 Font Size:     |        Print
 

Selon la culture orale, le Roi Phùng Hung créa cette danse pour donner le moral aux soldats avant de les envoyer au front.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - La danse "bông" du village de Triêu Khuc qui encore s'appelle 'con di danh bông' (le tambourin de "femme") est la spécialité de la fête annuelle dudit village organisée du 9e au 12e jour du premier mois lunaire (du 5 au 8 février).

Avant le spectacle, les hommes sélectionnés se déguisent en femme.

ll s'habillent en robe à quatre pans et portent un foulard sur leur tête.

Contrairement aux autres danses, ce sont les musiciens à côté et non les danseurs qui jouent le tambour.

La danse est interprétée par six hommes qui, à leur tour, se divisent en trois couples.

Chaque geste correspond parfaitement à la cadence du tambour.

Ces gestes sont très féminins en dépit du masculinité de ces villageois.

Les danseurs doivent s’incarner parfaitement dans le rôle des "danseuses".

La joie d’un danseur après le spectacle.

La fête annuelle du village de Triêu Khuc vise à commémorer les deux Génies tutélaires du village: le Roi Phùng Hung (VIIIe siècle) qui libéra le Vietnam des envahisseurs Tang en 791, et Vu Duc Uy (XVIIe siècle) qui introduisit et développa le métier de tissage parmi la population locale.

Triêu Khuc relève de la commune de Tân Triêu du district Thanh Tri et se situe à 12 km au Sud-Ouest du centre de la capitale de Hanoi.

TEXTE ET PHOTOS: KHANH GIANG - ANH DUC/NDEL