L'ASEAN devrait avoir une approche commune plus forte avec la Chine

Lundi, 16 juin 2014 à 10:30:36
 Font Size:     |        Print
 

Des navires chinois ont encerlé des navire de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - L'ASEAN devrait être plus unie pour une approche commune plus forte avec la Chine sur la question de la Mer Orientale afin de parvenir au Code de conduite en Mer Orientale (COC), a déclaré le docteur William Choong, haut expert de l'Institut international d'études stratégiques (IISS) - Asie.

Dans une interview accordée à un correspondant de l'Agence Vietnamienne d'Information (VNA) à Singapour, le docteur William Choong a déclaré que l'implantation par la Chine de sa plate-forme pétrolière dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam était un acte qui a été calculé et soigneusement planifié.

Selon lui, avec les agissements de la Chine sur le récif de Scarborough, contesté par les Philippines, et le haut-fond James, qui est situé dans la ZEE de Malaisie, le déploiement de sa plate-forme pétrolière dans les eaux vietnamiennes est une "stratégie chinoise très soigneusement calculée" pour essayer d'occuper la ligne en neuf tronçons.

Il a également indiqué: "S'il n'y a pas de réactions non-militaires ou militaires par les États prétendants, la Chine concrétisera ses revendications et assoira sa souveraineté en Mer Orientale", ce qui sera dommageable pour la sécurité de la région qui a été établie sur la base des négociations et d'une coordination entre la Chine et les pays d'Asie-Pacifique.

S'agissant de la réaction du Vietnam, le docteur William Choong a déclaré: "Il est louable que le Vietnam cherche à éviter l'escalade, c'est-à-dire de ne pas recourir à la force contre les navires chinois dans la zone entourant la plate-forme pétrolière. Le Vietnam a adopté une approche modérée et raisonnable face aux défis chinois dans les eaux vietnamiennes".

Concernant le rôle de l'ASEAN dans le règlement des différends territoriaux entre la Chine et certains des membres de cette dernière, le docteur William Choong a considéré que l'ASEAN devrait être plus unie en vue d'une approche commune plus forte de la Chine et qu'elle devrait vraiment faire avancer l'élaboration du COC, en continuant de convaincre la Chine que ce code sera contraignant non seulement pour la Chine mais pour tous les pays de l'ASEAN.

Il a conclu que la poursuite du COC était décisive en ce moment, car il était un certain type de comportement qui devait être fait en matière de différends territoriaux et que cela serait très utile pour maintenir la sécurité régionale.

VNA