Barack Obama : les États-Unis soutiennent le COC en Mer Orientale

Dimanche, 01 juin 2014 à 11:16:30
 Font Size:     |        Print
 

Le président américain Barack Obama. Source: VNA

Nhân Dân en ligne - Le président américain Barack Obama a déclaré que son pays soutenait les nations d'Asie du Sud-Est pour mener les négociations du Code de conduite (COC) avec la Chine en vue d'un règlement des différends en Mer de Chine méridionale (appelée Mer Orientale par le Vietnam).

"Nous travaillons pour résoudre ces différends par le droit international", a déclaré le président Barack Obama dans un discours prononcé à l'Académie militaire de West Point le 28 mai. Il a également souligné que les Etats-Unis ne peuvent pas participer à ce règlement si le Sénat américain refuseait toujours de ratifier la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.
Abordant les crises de plusieurs régions du monde, le président américain a indiqué aussi que les actes d'agression dans des régions comme au sud de l'Ukraine ou en Mer Orientale, ou dans d'autres régions du monde, auront finalement des conséquences sur les alliés des Etats-Unis et pourraient entraîner les forces militaires américaines, ajoutant que les Etats-Unis ne peuvent pas ne pas tenir compte de ce qui surviendra au-delà de ses frontières.
Les analystes ont estimé que par ce discours, le président Obama avait adressé un fort message sur les tensions en Mer Orientale. Le professeur Nguyen Manh Hung de l'Université George Mason a souligné que le gouvernement américain a exprimé un point de vue clair et ferme sur ce problème.
Partageant cette opinion, Gregory Poling du Centre pour les études stratégiques et internationales (CSIS - Center for Strategic and International Studies), situé à Washington, a observé que le fait que le président Barack Obama aborde le rôle du COC en Mer Orientale comme l'importance de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer exprime clairement un ferme point de vue des Etats-Unis sur le problème de la Mer Orientale.
Début mai 2014, la Chine a implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre et des avions, dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.
Les navires d'escorte chinois ont utilisé des lances haute-pression et délibérément percuté les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi, en en endommageant plusieurs et en blessant de nombreux membres d'équipage. Les navires chinois ont encerclé, harcelé et pourchassé les bateaux de pêche vietnamiens, blessé et menacé la vie de pêcheurs vietnamiens. Le 26 mai 2014, le bateau de pêche chinois immatriculé 11209 a percuté et coulé un bateau de pêche de Da Nang dans une pêcherie traditionnelle de l'archipel de Hoang Sa (Paracel) du Vietnam.
Fin mai 2014, la Chine a déplacé et installé sa plate-forme pétrolière à 15 degrés 33 minutes 22 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes 36 secondes de longitude Est, à 25 milles marins à l'Est-Sud-Est de l'île de Tri Tôn de l'archipel de Hoang Sa du Vietnam, à 23 milles marins à l'Est-Nord-Est de son ancien emplacement, mais toujours sur le plateau continental du Vietnam, continuant de porter atteinte à la souveraineté du Vietnam.


VNA