Ukraine: donné vainqueur, Poroshenko veut mettre fin à la guerre

Mardi, 27 mai 2014 à 10:18:07
 Font Size:     |        Print
 

Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko s'exprime devant la presse après avoir voté lors de la présidentielle ukrainienne, le 25 mai à Kiev. Photo: Telegraph.

Nhân Dân en ligne - Le milliardaire pro-occidental Petro Poroshenko, donné vainqueur de la présidentielle de dimanche 25 mai en Ukraine, s'est fixé pour priorités de mettre fin à la guerre dans l'Est séparatiste, où le scrutin n'a quasiment pas pu avoir lieu, et de mener son pays sur la voie de l'intégration européenne.

Crédité de près de 56% des suffrages par les sondages à la sortie des bureaux de vote, l'homme d'affaires de 48 ans, deux fois ministre de précédents gouvernements, n'a pas attendu les résultats officiels pour détailler les premières mesures qu'il prendra en tant que chef de l'État : se rendre dans les régions du Donbass en proie à une insurrection armée pro-russe, "ramener la paix en Ukraine" et convoquer dès cette année des élections législatives anticipées.

Un travail titanesque attend le futur président qui devra gérer tout autant l'absence de l'État, mise en lumière par la rébellion dans l'Est, que la quasi-faillite de l'économie ukrainienne, ainsi que des réformes économiques impopulaires imposées en échange de l'aide de 27 milliards de dollars consentie par le FMI, la Banque mondiale et l'Union européenne.

Le cinquième président de l'Ukraine indépendante devra également négocier avec la Russie sur la dette gazière que son pays a contractée auprès d'elle, un dossier qui inquiète les Européens, tributaires du gaz russe.

Des gens votent à Lviv, dans l’Ouest de l’Ukraine, le 25 mai.

Élu au 1er tour?

L'oligarque arriverait largement en tête, devant l'égérie de la Révolution orange de 2004, Ioulia Timochenko, qui ne recueillerait que 13% des voix, selon un sondage à la sortie des bureaux de vote réalisé par un consortium d'instituts ukrainiens.

Le député populiste Oleg Liachko, 42 ans, coutumier des déclarations à l'emporte-pièce, arriverait en 3e position à la surprise générale avec 8% des suffrages.

Le vote a consacré la cuisante défaite des candidats ultra-nationalistes qui s'étaient illustrés sur le Maïdan.

Si les résultats de ces sondages se confirment, M. Porochenko sera élu dès le premier tour, ce qui constituerait une première depuis l'élection de Léonid Kravtchouk en 1991 après la dislocation de l'URSS.

Le scrutin, soutenu par les Occidentaux, s'est déroulé après six mois d'une crise politique sans précédent, marquée par la sanglante répression du mouvement pro-européen de contestation de Maïdan, le rattachement express de la Crimée à la Russie et une insurrection armée prorusse qui a pratiquement coupé l'Est russophone du reste de l'Ukraine.

NHÂN DÂN/CVN