Retombées positives du 2e Sommet RPDC-États-Unis

Vendredi, 08 mars 2019 à 11:25:09
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - La télévision centrale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a diffusé le 6 mars un documentaire sur le récent sommet entre le dirigeant de la RPDC Kim Jong-un et le Président américain américain Donald Trump, réaffirmant la volonté de la RPDC de poursuivre les négociations malgré l’absence d’accord de sommet de Hanoi.

Le documentaire de 75 minutes a révélé que les deux pays peuvent écrire une nouvelle histoire et un futur s'ils se lancent dans des négociations avec une proposition juste, une attitude appropriée et la détermination à résoudre le problème. Le film a également souligné que le Président américain avait réaffirmé sa volonté de rencontrer plus souvent le chef de la RPDC, afin de faire fructifier les efforts pour améliorer les relations entre la RPDC et les États-Unis.

* Le 6 mars, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé à environ 120 millions de dollars pour fournir une aide humanitaire vitale en faveur des 3,8 millions de Nord-Coréens les plus vulnérables. Dans un rapport publié le même jour, l’ONU a fait savoir que la production alimentaire de la RPDC en 2018 avait chuté de près de 10% par rapport à 2017, entraînant un important déficit alimentaire qui affecte directement 11 millions de personnes.

* Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré mercredi qu'il était prêt à avoir des entretiens directs avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un afin de faire sortir de l'impasse la question des enlèvements de citoyens japonais. Le Premier ministre japonais a fait savoir qu'il avait été informé par téléphone par le Président américain Donald Trump du contenu du deuxième sommet américano-nord-coréen de Hanoi, quelques heures après la fin de la réunion. Lors du sommet, le Président américain Donald Trump a soulevé cette question et transmis la position du Japon à ce propos au dirigeant de la RPDC, sur proposition du Premier ministre Abe.

* Le 7 mars, le Ministère sud-coréen de l'Unification a déclaré que le gouvernement discuterait avec les États-Unis des exigences des hommes d'affaires sud-coréens souhaitant se rendre dans le parc industriel de Kaesong, actuellement fermée en RPDC. Un peu plus tôt, 179 hommes d’affaires sud-coréens avaient demandé au gouvernement de leur permettre d’y venir pour vérifier les usines et les équipements qu’ils avaient laissés dans ce parc industriel.

* Les émissaires américains, sud-coréens et japonais au nucléaire ont tenu des pourparlers à Washington (aux États-Unis) sur les prochaines étapes à suivre après le sommet entre le dirigeant de la RPDC Kim Jong-un et le Président américain Donald Trump, tenu la semaine dernière au Vietnam, a déclaré jeudi le Ministère sud-coréen des Affaires étrangères. Dans le même temps, le Département d'État américain a déclaré que lors de la réunion, les représentants des trois pays avaient discuté de la poursuite des efforts de coopération pour parvenir à la dénucléarisation complète et vérifiable de la péninsule coréenne.

* Le 6 mars à Moscou (en Russie), des responsables russes et nord-coréens ont mené une réunion sur le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines du commerce, de l'économie, des sciences et de la technologie. Selon Yonhap, lors de la réunion, le ministre russe chargé du développement de l'Extrême-Orient, Alexander Kozlov, et le ministre nord-coréen des Relations économiques extérieures, Kim Yong-jae ont évoqué des mesures visant à promouvoir la coopération économique entre les deux pays, y compris le projet de pont pour les automobiles reliant la station de Khasan en Extrême-Orient russe à la station de la rivière Tumen en RPDC.

NDEL