Ouverture de la conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN 2019

Vendredi, 18 janvier 2019 à 17:47:09
 Font Size:     |        Print
 

Les ministres des AE de l'ASEAN participent à la réunion ministérielle restreinte de l'ASEAN. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - Le matin du 18 janvier, la réunion restreinte des ministres des Affaires étrangères de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) s'est ouverte dans la ville de Chiang Mai, dans le Nord de la Thaïlande.

Lors de la conférence, les ministres ont abordé de nombreuses questions liées à la coopération interrégionale, notamment le processus de construction de la communauté de l'ASEAN pour le développement durable, et à la situation internationale et régionale.

Selon Vu Hô, directeur du département de l'ASEAN au Ministère vietnamien des Affaires étrangères, à propos du processus de construction de la communauté de l'ASEAN sur la base de trois piliers : la politique - la sécurité, l'économie, la culture - la société, les ministres ont affirmé poursuivre sur la lancée de 2018 sous le thème « Édifier une ASEAN autonome et créative ».

Les ministres ont également procédé à un échange de vues approfondi concernant les défis sécuritaires traditionnels et non traditionnels auxquels sont confrontés la région et le monde. Pour relever ces défis, les ministres ont convenu de renforcer la solidarité et l'unité dans tous les aspects du processus de développement de la communauté de l'ASEAN. Les parties ont convenu de maintenir les principes et les mesures visant à résoudre les problèmes « critiques » sur la base de la solidarité et de l'unité, conformément aux principes du droit international pour la paix, la stabilité et la sécurité régionales.

En ce qui concerne la question de la Mer Orientale, les ministres se sont accordés sur l'objectif et les intérêts communs de toutes les parties concernées de maintenir la paix, la stabilité, la liberté de navigation et le libre-échange dans la région. Les parties ont affirmé le principe d'application du droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), en respectant le principe du dialogue, en ne menaçant pas de recourir à la force ou à des mesures visant à provoquer une perte de confiance, en particulier les actes de militarisation dans les zones disputées pouvant créer des incidents en mer, menaçant la stabilité et la paix régionale.

Les ministres sont également convenus de mettre pleinement en œuvre la Déclaration sur la conduite de la Mer Orientale (DOC) dans le processus de négociation du Code de conduite en mer Orientale (COC) avec la Chine, qui devrait être achevé au cours de l’année où la Thaïlande assume la présidence de l’ASEAN. Les parties ont affirmé que la principale exigence de l'ASEAN était de créer un environnement pacifique et stable facilitant le processus de négociation.

Les ministres ont également discuté de l'accord de partenariat économique intégral régional (RCEP), précisant que cet accord jouerait un rôle important dans l'environnement commercial régional et contribuerait au maintien de principes de libre-échange et d'intégration de la région au système commercial mondial dans le contexte où le protectionnisme commercial se renforce.

Le Vice-Premier ministre et ministre vietnamien des AE, Pham Binh Minh, a exprimé son soutien aux priorités de la Thaïlande et a affirmé que son pays ferait de son mieux pour contribuer à la réalisation des priorités de l'ASEAN en 2019.

Lors de la conférence, les ministres des Affaires étrangères ont également discuté de la stratégie indo-pacifique de l'ASEAN qui montre la volonté des pays membres de faire face au changement rapide et profond de la situation géopolitique dans la région.

En conséquence, la stratégie indo-pacifique de l'ASEAN ne liera ce bloc à aucun pays en particulier, mais cherchera une solution « gagnant-gagnant ». Auparavant, l’ASEAN avait publié sa propre position, qui comprenait les mêmes principes et caractéristiques que ceux proposés par les États-Unis, le Japon, l’Inde et l’Australie. Elle contient des éléments tels que l’ouverture, la transparence, un ordre mondial fondé sur des principes et le rôle central de l’ASEAN.

S'agissant du désir du Timor-Leste de rejoindre l'ASEAN, le porte-parole du Ministère des AE thaïlandais, Bussadee Santipitaks, a déclaré que l'ASEAN enverra une délégation pour évaluer la préparation de ce jeune pays.

VNA/NDEL