Les interrogations persistent dans l'UE autour de la “ taxe Gafa "

Lundi, 10 septembre 2018 à 15:28:25
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Le ministre français des Finances Bruno Le Maire a présenté samedi une nouvelle proposition à ses homologues européens pour les convaincre d'endosser le texte de la Commission sur la taxation des géants du numérique, sur lequel l'Allemagne reste ambigüe.

« Je vais proposer que nous introduisions une clause de caducité (" sunset clause ", ndlr) dans la proposition de la Commission afin que, dès qu'il y aura une décision au niveau de l'OCDE, la solution des membres de l'OCDE remplace la solution européenne », a annoncé M. Le Maire.

Réunis à Vienne, les 28 ministres des Finances de l'UE doivent débattre dans la matinée d'une proposition de Bruxelles, ardemment soutenue par Paris, qui prévoit la mise en place rapide d'une taxe sur le chiffre d'affaires des géants du net, le temps qu'une solution soit négociée à l'échelle mondiale au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mais certains pays craignent que la solution « de court terme » de la Commission ne devienne définitive, ce qui porterait au final préjudice à l'Union européenne. M. Le Maire a insisté samedi sur le fait que les Européens devaient prendre une décision sur la taxation du numérique « d'ici la fin de l'année ».

À ses côtés, son homologue allemand Olaf Scholz a affirmé qu'il était «nécessaire de prendre du temps pour débattre », estimant que le sujet avait été pris en charge « vraiment très tôt, avant que le problème ne devienne trop important ». « Mais nous sommes absolument disposés à trouver une solution très bientôt », a-t-il conclu.

VOV/NDEL