Macron et Poutine affichent leur volonté de travailler ensemble

Vendredi, 25 mai 2018 à 03:45:57
 Font Size:     |        Print
 

Photo : @EmmanuelMacron/Twitter.

Nhân Dân en ligne - Un an après leur premier tête-à-tête musclé à Versailles, Macron et Poutine ont affiché jeudi à Saint-Pétersbourg leur volonté de travailler ensemble sur les grands sujets internationaux et de renforcer leur partenariat bilatéral malgré les points de contentieux qui se sont accumulés ces derniers mois.

Au premier jour de sa visite en Russie, le chef de l’Etat français s’est entretenu pendant plus de trois heures avec son homologue au palais Constantin, la somptueuse résidence d’été de Pierre le Grand située à une vingtaine de kilomètres de l’ancienne capitale impériale russe.

A l’issue de cet entretien, décrit comme “direct et franc” par Emmanuel Macron, les deux dirigeants, qui s’étaient offerts à l’arrivée du couple présidentiel français une courte pause sous l’oeil des photographes sur l’esplanade du palais, ont tenu une conférence de presse commune dans une ambiance plus détendue qu’il y a un an.

“La France est notre partenaire traditionnel et nous chérissons les relations avec ce pays et nous entretenons avec M. Macron un dialogue politique intense”, a déclaré Vladimir Poutine dans ses propos liminaires, saluant un échange “très utile” dans une atmosphère “d’ouverture”.

A ses côtés, le Président français a exprimé le souhait “d’avancer ensemble” malgré les désaccords et a écarté tout boycott de la Coupe du monde de football, tranchant avec la décision prise par la Première ministre britannique Theresa May dans le sillage de l’affaire Skripal.

“Je suis très lucide sur les incompréhensions qui ont pu exister et s’installer entre nous, une part, même l’essentiel ne nous est pas imputable mais elles sont là”, a dit Emmanuel Macron. “Mais je souhaite que nous puissions avancer ensemble”.

“Au fond ce qu’il nous faut aujourd’hui, c’est continuer à bâtir une confiance commune et je souhaite pour ma part que la Russie comprenne que la France est son partenaire européen crédible, ouvert, fiable pour préparer l’avenir”, a-t-il ajouté.

REUTERS/NDEL