ONU : Les sages-femmes sont essentielles à la prestation de soins de qualité

Lundi, 07 mai 2018 à 02:04:19
 Font Size:     |        Print
 

Bendu, âgée de 21 ans, prend son nouveau-né des bras d'une sage-femme au Libéria. Photo : ONU.

Nhân Dân en ligne - A l’occasion de la Journée internationale de la sage-femme qui est célébrée chaque année le 5 mai, l’Organisation des Nations Unies (ONU) rappelle leur rôle crucial pour la prestations de soins de qualité aux femmes et aux nouveaux-nés.

“Les sages-femmes (de même que les personnes qualifiées en obstétrique) sont les principales prestataires de soins auprès des femmes et de leurs nouveau-nés au cours de la grossesse, du travail, de l’accouchement et de la période post-partum”, rappelle l’agence spécialisée des Nations Unies en matière de santé reproductive (UNFPA).

“Une sage-femme bien formée est en mesure de fournir des informations et des services en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment des soins prénatals, des soins obstétricaux visant à sécuriser l’accouchement, et des soins post-partum/postnatals”, ajoute l’agence onusienne.

Pourtant, l’UNFPA note que les sages-femmes font défaut dans de nombreux pays en développement, et c’est dans les régions où les besoins sont les plus importants que la pénurie est la plus marquée.

L’agence spécialisée des Nations Unies travaille aux niveaux mondial, régional et national pour étendre les services de sages-femmes, soutenir les efforts de formation et fournir du matériel aux instututions de sages-femmes.

.Des soins qui favorisent le respect et la dignité

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle également à l’occasion de la Journée internationale de la sage-femme que “toutes les femmes et les nouveau-nés ont droit à une qualité de soins qui favorise le respect et la dignité”.

“Les faits montrent que les sages-femmes formées et qualifiées selon les normes internationales peuvent fournir 87% des services dont ont besoin les mères et les nouveau-nés”, ajoute l’OMS.

Les femmes ayant bénéficié d'une continuité des soins recommandée par l'OMS et bénéficiant d'une sage-femme connaissent une réduction de 24% des accouchements prématurés, sont 16% moins susceptibles de perdre leur bébé et déclarent être plus satisfaites de leur accouchement.

“Nous devons travailler pour faire en sorte que toutes les femmes aient accès à la continuité des soins dispensés par une sage-femme formée et certifiée”, souligne l’OMS.

Cependant, pour de nombreuses sages-femmes, il n'est pas possible de fournir des soins de qualité en raison du manque de services d'eau et d'assainissement de base. 38% des établissements n'ont pas accès à des services d'eau même rudimentaires, 19% manquent d'installations sanitaires et 35% n'ont pas d'eau et de savon pour se laver les mains.

Le manque d'eau et d'assainissement est une cause majeure de septicémie, qui touche 3 millions de nouveau-nés, peut tuer jusqu'à 500.000 nouveau-nés et provoque 1 décès maternel sur 10.

ONU/NDEL