Paris et Berlin poussent l'Europe à "plusieurs vitesses"

Samedi, 11 mars 2017 à 03:07:59
 Font Size:     |        Print
 

Le drapeau de l'UE. Photo: Reuters.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - L'Allemagne et la France ont appelé, vendredi, les pays de l'Union européenne (UE) à accepter le scénario d'une Europe à "plusieurs vitesses", rejeté par les pays de l'Est, pour permettre à l'Europe de surmonter l'épreuve du Brexit.

Réunis à Bruxelles, les dirigeants nationaux ont débattu de leur avenir à 27, après une réunion de jeudi marquée par une confrontation avec la Pologne, qui a tenté en vain d'empêcher la reconduction du Polonais Donald Tusk à la tête du Conseil européen.

"La devise est que nous sommes unis, mais unis dans la diversité", a déclaré la Chancelière allemande, Angela Merkel, évoquant l'objectif d'un texte préparé par les 27 dans l'optique du sommet de Rome, prévu le 25 mars.

Des pays, comme la Belgique, le Luxembourg ou l'Espagne ont apporté leur soutien à ce concept mais les pays de l’Est notamment ceux du groupe de Visegrad - Hongrie, République tchèque, Slovaquie et Pologne - s’y opposent. Ils s'inquiètent de devenir des membres de seconde zone de l'Union. "Nous n'accepterons jamais de parler d'une Europe à plusieurs vitesses", a fermement prévenu la Première mnistre polonaise Beata Szydlo, estimant que cela "compromettrait l'intégrité" de l'UE.

NDEL/VOV