103e session du Conseil permanent de la Francophonie

Vendredi, 13 avril 2018 à 17:47:46
 Font Size:     |        Print
 

La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean (au centre), prend la parole lors de la séance de travail. Photo: OIF.

Nhân Dân en ligne - La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean a présidé récemment à Paris, la 103e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF), instance qui rassemble les représentants personnels des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie.

La Secrétaire générale a ouvert les travaux en soulignant les défis, notamment sécuritaires, que sont le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et tous les trafics, qui favorisent la corruption, la prolifération d’économies souterraines et qui minent également les structures économiques des pays, a-t-elle insisté.

Elle a également rappelé que l’établissement d’un climat de dialogue approfondi et respectueux, était essentiel à la tenue des consultations électorales et référendaires qui vont se dérouler dans les mois qui viennent dans l’espace francophone.

Les représentants personnels des Chefs d’État et de gouvernement de l’OIF ont ensuite débattu des sujets politiques, diplomatiques et économiques.

Le Conseil permanent a également entendu l’exposé de l’Administrateur de l’OIF, Adama Ouane, qui a tout d’abord rappelé les trois documents majeurs en cours de préparation au niveau de la coopération : la prochaine programmation quadriennale 2019-2022; le budget qui la soutiendra ainsi que la stratégie égalité femme-homme de la Francophonie. La programmation en cours d’élaboration associe toutes les parties prenantes externes et internes de l’Organisation afin qu’elle soit à la fois innovante et resserrée, audacieuse et réaliste, cohérente et plus décentralisée.

Enfin, le Conseil a adopté les nouvelles directives régissant les relations de la Francophonie avec les organisations internationales non gouvernementales (OING) et les organisations non gouvernementales (ONG). Ces nouvelles directives vont assurer une meilleure représentativité de la société civile au sein de la Conférence des OING, une meilleure représentation au sein des instances de la Francophonie et une gouvernance renouvelée de la Conférence des OING.

NDEL/OIF