Le Japon est prêt à collaborer avec Hanoï dans le traitement des déchets

Jeudi, 10 janvier 2019 à 17:26:29
 Font Size:     |        Print
 

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung (à droite) et le vice-ministre japonais de l’Environnement, Takaaki Katsumata, le 10 janvier à Hanoi. Photo: VNA.

Nhân Dân en ligne - Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a reçu le 10 janvier à Hanoi le vice-ministre japonais de l’Environnement, Takaaki Katsumata, en visite de travail au Vietnam.

Lors de la réception, le vice-ministre japonais a fait savoir que sa visite au Vietnam cette fois-ci avait pour but de discuter avec la partie vietnamienne des solutions à la pollution environnementale, du traitement des eaux usées et des déchets, ainsi que de la construction d'usines d'incinération d’ordures.

Il a aussi annoncé que la Semaine de l’Environnement Vietnam - Japon serait organisée la semaine prochaine par le Ministère japonais de l'Environnement et le Ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement. Au programme, des colloques et des tables-rondes se dérouleront pour présenter les technologies japonaises au Vietnam, ainsi que pour promouvoir l’investissement, et la connexion entre les entreprises internationales intéressées par les questions d’environnement, a-t-il ajouté.

Le responsable japonais a hautement apprécié la coopération étroite entre son ministère et les partenaires vietnamiens, notamment la ville de Hanoi, dans le domaine de la gestion et du traitement des déchets, souhaitant que la « Semaine de l'environnement Vietnam - Japon » donne aux deux parties de bonnes occasions d’échanger et de collaborer dans les temps à venir.

De son côté, le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a remercié le Ministère japonais de l’Environnement pour le soutien accordé à sa ville dans le traitement de la pollution environnementale.

Il a informé son interlocuteur que la première usine de transformation de déchets en énergie de Hanoi avait été mise en service en mai 2017 dans le district de Soc Son. Appliquant des technologies japonaises, cette usine a une capacité de traitement journalière de 75 tonnes de déchet.

Nguyên Duc Chung a affirmé que la capitale Hanoï privilégierait l’application des technologies japonaises pour les projets de construction de nouvelles zones de traitement de déchets et était toujours prête à collaborer avec des partenaires japonais dans le déploiement de ces projets.

NDEL