L’Allemagne accorde une grande importance au transfert des technologies appliquées pour le projet d’eau de surface du fleuve de Duong

Samedi, 20 octobre 2018 à 20:42:16
 Font Size:     |        Print
 

Le docteur Wolfgang Manig, Ambassadeur adjoint d’Allemagne au Vietnam. Photo : vietnam.diplo.de

Nhân Dân en ligne – Étant le projet d’approvisionnement en eau potable le plus important du Nord, l’usine de production d’eau de surface du fleuve de Duông, inaugurée le 13 octobre 2018, a mis en application les technologies de traitement de l’eau les plus avancées du monde. L’Allemagne a apporté des contributions importantes à ce projet en envoyant au Vietnam ses experts, ses équipements, ses matériaux, etc.

L’usine a été mise en chantier en 2017 avec un investissement de première phase de près de 5 000 milliards de dongs pour une capacité journalière de 150 000 m333 d’eau, la plus grande du genre au Nord du Vietnam. Elle vise à alimenter un tiers de la population de Hanoi, soit trois millions d’habitants répartis sur 168 communes et quartiers de huit arrondissements et districts du Nord-Est et du Sud de la capitale.

À l’occasion de l’inauguration de l’usine de production d’eau la plus grande du Nord, le docteur Wolfgang Manig, Ambassadeur adjoint d’Allemagne au Vietnam, a accordé à la presse vietnamienne une interview.

Le journaliste : M. l’Ambassadeur adjoint, l’usine de production d’eau de surface la plus importante et la plus avancée du Nord du Vietnam a mis en application des technologies de traitement de l’eau de l’Allemagne. Qu’en pensez-vous ?

Le docteur Wolfgang Manig : Comme nous le savons, l’Allemagne est connue pour ses progrès technologiques. Nous sommes très fiers de coopérer avec la compagnie par actions de l’eau de surface du fleuve de Duong pour la deuxième étape de son projet. Actuellement, le nombre d’entreprises allemandes installées au Vietnam reste encore modeste, mais nous avons accordé une grande importance au transfert des technologies. L’eau joue un rôle extrêmement nécessaire dans la vie humaine. Nous souhaitons donc développer le secteur de l’eau dans l’avenir.

Le journaliste : Quel avenir souhaitez-vous pour les relations entre le Vietnam et l’Allemagne dans le transfert des technologies, notamment celui pour le projet d’eau de surface du fleuve de Duông ?

Le docteur Wolfgang Manig : Les relations entre le Vietnam et l’Allemagne dans divers domaines, notamment les technologies, ont connu un bon développement ces derniers temps. Nous sommes fiers que de nombreuses entreprises vietnamiennes, notamment les entreprises spécialisées dans la production d’eau potable telles que TPR, TIZ, Starbucks, etc. aient appliqué les technologies allemandes. Grâce à ces avantages, nous aimerions voir plus de projets allemands réalisés au Vietnam. L’Allemagne a concrétisé ses engagements dans plusieurs domaines dont le transfert des technologies. Nous souhaitons contribuer au développement du Vietnam en général, et à celui de la région en particulier.

Le journaliste : Quelles sont vos estimations sur la coopération entre le Vietnam et l’Allemagne, notamment dans l’approvisionnement en eau potable ?

Le docteur Wolfgang Manig : Les projets de coopération entre le Vietnam et l’Allemagne ont contribué en grande partie au renforcement des relations entre les deux pays. En particulier, les résultats impressionnants de ces projets ont permis aux deux parties d’accélérer les négociations sur le traitement des eaux usées.

Le journaliste : Que pensez-vous du projet de production d’eau de surface du fleuve de Duông, le projet le plus important du Nord du Vietnam ?

Le docteur Wolfgang Manig : D’après moi, ce projet a créé de nombreux emplois aux habitants. Il constitue également une preuve éclatante de la coopération entre le Vietnam et l’Allemagne. Nous sommes fiers d’avoir participé à un tel projet.

L’eau potable est indispensable pour l’homme. Le projet de production d’eau de surface du fleuve de Duông contribuera donc en grande partie au développement du pays et au soin de la santé de la population.

Le journaliste : Nous vous remercions !

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: