Le PM vietnamien souligne la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique au sommet du G7 élargi

Dimanche, 10 juin 2018 à 03:18:49
 Font Size:     |        Print
 

Le PM Nguyên Xuân Phuc lors du sommet élargi du G7. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) vietnamien Nguyên Xuân Phuc a proposé d’organiser le forum de coopération élargie entre le G7 et les pays côtiers pour lutter contre le changement climatique et l’élévation du niveau de la mer et protéger l'écologie marine.

Ce forum vise à renforcer la coopération, à partager l'expérience, à transférer des technologies et à mobiliser des ressources pour l'adaptation au changement climatique et la réponse au changement climatique, a expliqué le dirigeant vietnamien.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a soulevé cette initiative lors du Sommet du G7 élargi dans la région de Charlevoix, au Québec, le 9 juin, sur invitation de son homologue canadien Justin Trudeau.

Dans son discours, il a transmis le message de l'importance du renforcement de la coopération internationale dans le combat contre le changement climatique.

Le Vietnam soutient le Canada, pays hôte, pour concentrer l’agenda du Sommet du G7 élargi sur la mer et les océans et salué les pays du G7 qui ont manifesté leur détermination et esprit de coopération pour trouver des solutions à promouvoir la protection de l'écologie marine.

Le chef du gouvernement a souligné que le Vietnam est l'un des pays les plus touchés par le changement climatique et l’élévation du niveau de la mer, ainsi que par les impacts négatifs de l'exploitation et de l'utilisation non durable des ressources en eau du Mékong.

Il a appelé les pays du G7 et la communauté internationale à poursuivre leur assistance et leur coopération avec le Vietnam pour aider le pays à améliorer sa capacité de surveillance et d'adaptation aux changements climatiques, à lutter contre l'élévation du niveau de la mer et l'intrusion d'eau salée, et gérer et utiliser durablement les ressources en eau du bassin inférieur du Mékong.

Lors de l'événement, le Premier ministre vietnamien a affirmé que le développement de l'économie maritime parallèlement à la protection de l'environnement et de l'écosystème marin est une orientation et une stratégie de développement du Vietnam. Le point de vue du Vietnam n'échange pas l'environnement pour la croissance économique, en encourageant les énergies propres et renouvelables, la croissance verte et le développement durable, et en empêchant avec détermination les rejets qui polluent l'environnement marin.

Il a salué l'initiative du Canada visant à empêcher l'élimination des déchets plastiques dans les océans, soulignant que le Vietnam est prêt à coopérer avec le Canada et les pays dans le monde pour mener à bien cette initiative.

Le dirigeant vietnamien a également proposé que les pays du G7 favorisent la mise en place d'un mécanisme de coopération mondiale pour réduire les déchets plastiques vers les océans exempts de déchets plastiques. Il a informé que la 6e assemblée du Fonds pour l'environnement mondial (FEM - en anglais Global Environment Facility, GEF) se tiendra les 27 et 28 juin au Vietnam, le Vietnam a proposé un projet régional pour un océan exempt de déchets plastiques qui est applaudi par le FEM.

Dans son discours, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que l'objectif des océans verts ne peut être atteint que lorsque la paix, la stabilité et la coopération sont maintenues entre les océans. Il a applaudi le soutien des pays du G7 pour la position commune de l'ASEAN sur la question de la mer Orientale. Il est donc nécessaire de renforcer la coopération pour assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de la navigation maritime et aérienne, de régler pacifiquement les différends sur la base du droit international et de la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer, respecter des processus diplomatiques et juridiques en vue de consolider la paix, la stabilité et la coopération régionales et mondiales.

Le discours du Premier ministre vietnamien a été hautement apprécié par le pays hôte et de nombreux pays participants, qui ont également exprimé leur soutien pour les initiatives suggérées par le Vietnam et pour la position de l'ASEAN sur la question de la mer Orientale.

Le sommet G7 élargi cette année s'est penché sur la pollution et l'exploitation non durable des ressources marines qui restent des défis mondiaux, menaçant le développement durable de la planète entière, notamment les pays côtiers.

Les délégués ont appelé à une coopération mondiale et régionale renforcée pour la protection de l'économie maritime. La plupart des dirigeants participants ont affirmé leur engagement à mettre en œuvre l'Accord de Paris.

Ils ont échangé des initiatives, des visions et des mesures pour renforcer les capacités de réponse et d'adaptation au changement climatique, promouvoir des mécanismes traitant des questions maritimes sur la base du droit international, prévenir l'érosion côtière et l'élévation du niveau de la mer, lutter contre la pêche illégale, améliorer la gestion et la protection de l'écologie marine et assurer le développement durable des secteurs économiques maritimes.

Ils ont également exprimé leur soutien pour l'initiative du Canada visant à renforcer la coopération internationale en matière de prévention et de traitement des déchets plastiques rejetés dans les océans et à promouvoir l'égalité des sexes dans la lutte contre les changements climatiques.

Le Sommet des dirigeants du G7 élargi, l'un des événements les plus importants du G7 en 2018, a vu la présence des dirigeants des pays du G7 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon, Canada), l'Union européenne et 12 pays invités (Vietnam, Argentine, Bangladesh, Haïti, Jamaïque, Kenya, Norvège, Îles Marshall, Afrique du Sud, Rwanda, Sénégal et Seychelles).

Le Secrétaire général des Nations Unies et les dirigeants du Fonds monétaire international (FMI), de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de la Banque mondiale (BM) y ont également participé. C'est la deuxième fois que le Vietnam participe au G7 élargi, après la première fois au Japon en 2016.

VNA/NDEL