Rencontre entre le PM vietnamien et la directrice exécutive du FEM

Mercredi, 30 mai 2018 à 17:26:53
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale de la rencontre. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam sera le pays hôte de la 6ème édition de l’Assemblée du Fonds pour l'environnement mondial (FEM - en anglais Global Environment Facility, GEF, qui aura lieu les 27 et 28 juin au centre des conférences internationales Furama à Dà Nang.

Le Premier ministre (PM) vietnamien Nguyên Xuân Phuc a reçu, dans la matinée du 30 mai à Hanoi, la directrice exécutive du FEM, Nakao Ishii.

Prenant la parole lors de la réception, le chef du Gouvernement vietnamien Nguyên Xuân Phuc a pris en haute considération l’assistance inestimable de la directrice exécutive du FEM destinée au Vietnam, en rappelant les efforts vietnamiens dans l’organisation de la 6ème Assemblée du Fonds pour l'environnement mondial en conformité avec la confiance de cette institution internationale. Les efforts du Vietnam dans l’organisation de cet événement sont estimés comme une contribution rentable et un engagement du Vietnam dans le traitement des questions environnementales du monde.

Le PM vietnamien a suggéré que le Secrétariat du FEM continue à collaborer avec le Ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement pour préparer cette réunion. En ce qui concerne la coopération avec le FEM, au cours du septième cycle, Ngyuên Xuân Phuc a souhaité que le FEM continue à soutenir le Vietnam dans le traitement des problèmes environnementaux, en particulier dans les domaines suivants :

- Intensifier la connexion dans la mise en œuvre des objectifs environnementaux et des objectifs de développement durable 2030. À propos de la biodiversité, il est nécessaire de développer des mécanismes financiers durables pour la conservation de la biodiversité à travers la participation active de la communauté et du secteur privé. À l’égard des changements climatiques, il faut renforcer l’innovation et le transfert des technologies pour les inventions énergétiques durables, mettre en œuvre des solutions pour atténuer les impacts des changements climatiques, et renforcer les conditions d’attachement de l’atténuation des influences des changements climatiques dans les stratégies de développement durable. En matière de lutte contre la dégradation des forêts, il est nécessaire de promouvoir la réalisation des services écosystémiques forestiers, la production forestière, l’assurance de la sécurité alimentaire au niveau local dans le contexte de la mise en œuvre de la désertification et la dégradation des terres.

- Au sujet de la gestion des ressources en eau, il est inévitable de renforcer les opportunités économiques vertes, de promouvoir la sécurité des ressources en eau dans les écosystèmes d’eau douce. Quant aux déchets et aux produits chimiques industriels et agricoles, il est important de soutenir la mise en œuvre de la Convention de Stockholm et de la Convention de Minamata sur le mercure et l’élimination des déchets marins, ainsi que le traitement des défis liés aux changements climatiques et à l’élévation du niveau de la mer dans le delta du Mékong.

NDEL