Vietnam : Importance du secteur financier dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques

Jeudi, 29 mars 2018 à 11:30:50
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale du séminaire « Finance durable pour le climat et l’énergie ». Photo : Minh Duy/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le secteur financier du Vietnam nécessitera de promouvoir son rôle dans la contribution à la transition de la structure économique nationale vers une économie bas-carbone à travers des projets d’investissement verts, accompagnés aux risques environnementaux et sociaux.

C’est ce qui a été déclaré lors du séminaire ayant pour thème « Finance durable pour le climat et l’énergie », organisé par le Fonds mondial pour la Nature (WWF), en coordination avec la Société financière internationale (IFC), l’Association des banques du Vietnam (VNBA) et le Conseil des entreprises pour le développement durable du Vietnam.

Les changements climatiques ne sont plus une nouvelle définition à l’égard des gouvernements et des habitants, dont les effets influencent de manière négative à divers aspects de vie comme l’économie, la culture et la société. Selon une recherche des Nations Unies, cette question mondiale a provoqué une perte économique estimée d’environ 300 milliards de dollars dans le monde entier. Le Vietnam figure, à l’heure actuelle, dans la liste des pays les plus touchés. La sécheresse, les températures extrêmes, les inondations et la salinité des eaux ont gravement influé sur les activités quotidiennes et productives des millions de personnes à travers du monde.

Prenant la parole lors de son allocution d’ouverture, le secrétaire général de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI) Nguyên Quang Vinh a souligné l’importance de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) adopté en 2015 à Paris par les dirigeants de haut niveau, un accord mondial sans précédent pour lutter contre le réchauffement de la planète. Le Vietnam s’est engagé à diminuer de 8% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, une réduction qui pourrait atteindre 25% avec le soutien de la communauté internationale, a ajouté-t-il. Notamment, la partie vietnamienne a pris plusieurs efforts dans le renforcement de la coordination entre l’État, les entreprises et la société, pour obtenir 17 Objectifs de développement durable (ODD) et 169 cibles de l’Agenda 2030.

Secrétaire général de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI) Nguyên Quang Vinh. Photo: Minh Duy/NDEL.

Le secteur financier du Vietnam a enregistré de nombreuses bonnes réalisations en matière d’élaboration des politiques favorables à la situation commune mondiale. La Banque d’État du Vietnam, en collaboration avec l’IFC, a présenté un carnet d’évaluation des risques environnementaux et sociaux pour les dix secteurs économiques dans les activités de crédit.

Les Nations Unies mettront en vie davantage des programmes et activités visant à encourager la participation des pays dans l’adaptation aux changements climatiques. Le Vietnam est pris en haute considération par la communauté internationale pour son dynamisme et sa responsabilité dans la garantie du développement de la macroéconomie et l’éradication de la pauvreté. À noter que les changements climatiques menacent également les activités économiques, commerciales et d’investissement. C’est pourquoi le secteur financier vietnamien attache une grande importance au domaine énergétique.

Dans les temps à venir, les institutions financières devront implanter des programmes favorables dans leurs stratégies de développement comme de nouvelles opportunités, des bénéfices, la partie de marché, la compétitivité et le privilège des entreprises.

MINH DUY/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: