Économie en 2019 : il est nécessaire de se surpasser pour obtenir des succès

Mercredi, 23 janvier 2019 à 20:16:03
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne – En 2018, le gouvernement avait donné une devise « discipline, intégrité, action, créativité et efficacité », à laquelle il a ajouté cette année « surpassement ».

Lors d’une interview accordée à la presse, le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a déclaré que le « surpassement » était jugé important pour 2019 car il s’agit d’une année décisive pour mettre en place avec succès le plan quinquennal 2016-2020 et que cette devise aiderait à renforcer l’économie nationale actuelle.

Le journaliste : Monsieur le ministre, notre économie nationale a réalisé de nombreux résultats impressionnants en 2018 avec des indices de développement positifs. Qu’en pensez-vous ?

Le ministre Nguyên Chi Dung : J’en suis très content. Je suis convaincu que notre pays connaitra un développement socioéconomique plus important en 2019. Malgré les difficultés et défis existants, les efforts et la solidarité de tout le système politique aideront notre peuple à faire plus de choses miraculeuses en 2019 qu’en 2018.

Le journaliste : Monsieur le ministre, notre pays a atteint en 2018 la croissance moyenne du PIB (produit intérieur brut) la plus importante de ces 11 dernières années. Quelles sont vos estimations sur ce record ?

Le ministre Nguyên Chi Dung : Il y a un an, nous avons commencé à mettre en œuvre le plan de 2018. À ce moment-là, le gouvernement a souligné que nous devrions accélérer le rythme car l’intégration de plus en plus profonde à l’économie mondiale obligeait le pays à se développer plus rapidement que les autres pays de la région ainsi que du monde. Le gouvernement était alors déterminé à accomplir avec succès les objectifs déjà fixés.

Le tableau économique du Vietnam en 2018 est très positif, avec une croissance du PIB de 7,08%, le niveau le plus élevé de ces 11 dernières années, et l’inflation a été maîtrisée à moins de 4%. L’important est que nous avons obtenu une croissance dans tous les domaines. En particulier, le secteur agricole, sylvicole et aquatique a connu une croissance record de 3,76%, et l’excédent commercial s’est élevé à 7,2 milliards de dollars. Le Vietnam a attiré l’an dernier 35,46 milliards de dollars d’investissements directs étrangers, soit 98,8% du stock d’investissements étrangers dans le pays en 2017. De plus, 19,1 milliards de dollars ont été décaissés, une hausse de 9,1% en glissement annuel.

Plus de 131 000 entreprises ont été créées et plus de 34 000 autres ont repris leurs activités. L’environnement de l’investissement et des affaires s’est nettement amélioré, aidant à consolider la confiance des entreprises.

En 2018, l’économie vietnamienne a connu une croissance stable et une bonne autonomie malgré sa grande ouverture et les bouleversements économiques dans le monde.

Le journaliste : Monsieur le ministre, pourriez-vous parler des difficultés auxquelles le pays doit faire face ?

Le ministre Nguyên Chi Dung : J’estime que le pays doit encore faire face à de nombreuses difficultés. Premièrement, l’économie mondiale a connu des fluctuations. Selon les prévisions, en 2019 la croissance économique mondiale serait moins forte.

Deuxièmement, plusieurs faiblesses de notre économie persistent. Il s’agit de la taille de l’économie qui reste modeste, d’une faible compétitivité et d’une faible productivité, alors que les réformes structurelles en sont encore à leurs débuts. Par ailleurs, l’économie privée a connu une forte croissance mais peine encore à mobiliser les ressources de la société pour investir dans le développement.

Le journaliste : Monsieur le ministre, quelles sont les mesures pour atteindre une croissance du PIB de 6,8% en 2019 ?

Le ministre Nguyên Chi Dung : Le gouvernement a défini 2019 comme une année de développement décisive sous la devise « Discipline, intégrité, action, créativité, efficacité et surpassement ». Cette année, nous devrons accélérer la vitesse pour mettre en place avec succès le plan quinquennal 2016-2020 et pour réaliser la stratégie de développement socio-économique dans les cinq années suivantes pour la prospérité.

Le gouvernement a promulgué deux résolutions pour améliorer l’environnement des affaires et la compétitivité nationale en 2019. Consolider la macroéconomie, maîtriser l’inflation, accroître la croissance, augmenter les exportations, développer le marché domestique et le commerce électronique constituent les mots d’ordre pour la nouvelle année.

Le journaliste : Nous vous remercions.

NDEL