Le VEPR prévoit une croissance vietnamienne de 6,9% en 2019

Jeudi, 10 janvier 2019 à 18:02:26
 Font Size:     |        Print
 

Table ronde pour publier le rapport d’évaluation de la situation macroéconomique du Vietnam durant le quatrième trimestre de 2018 et de l’année 2018. Photo : VEPR.

Nhân Dân en ligne - L’Institut de Recherche économique et politique du Vietnam (VEPR) a chiffré jeudi 10 janvier sa prévision de croissance pour 2019, estimant que le Vietnam est capable d’atteindre tous les objectifs fixés.

L’économie vietnamienne pourrait croître de 6,9%, a-t-il prévu lors de la publication de son rapport d’évaluation de la situation macroéconomique du Vietnam durant le quatrième trimestre de 2018 et de l’année 2018.

Le Vietnam a enregistré une croissance de 7,08% en 2018, sa meilleure performance depuis 11 ans, qui place le pays parmi ceux ayant la croissance la plus élevée dans la région et le monde. L’inflation ayant été contrôlée, l’indice des prix à la consommation n’a été que de 3,54%.

Cependant, les risques d’inflation doivent encore être surveillés de près, compte tenu des fluctuations des prix sur le marché mondial, a estimé le VEPR.

Il est nécessaire de gérer avec flexibilité le taux de change pour aider l’économie nationale à s’adapter aux chocs extérieurs, a recommandé le chef du VEPR, Nguyên Duc Thành.

Les perspectives de croissance vietnamienne à long terme continueront de dépendre des investissements directs étrangers, des résultats des efforts visant à éliminer les obstacles institutionnels, à améliorer le climat des affaires et à actionnariser les entreprises étatiques, a-t-il déclaré.

Les échanges et les investissements internationaux devraient connaître un nouvel élan, grâce aux accords de libre-échange dont le Vietnam est signataire, notamment l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA), a indiqué le VEPR.

L’année 2019 marque l’entrée en vigueur du CPTPP, et bien que l’EVFTA n’ait pas été ratifié par l’Union européenne, le Vietnam devrait se mettre en disposition de mettre en œuvre ce traité, a fait remarquer l’économiste Pham Chi Lan.

Les experts ont également évoqué une belle opportunité que représente la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Cependant, pour que cette opportunité devienne une réalité, le Vietnam devrait redoubler d’efforts pour améliorer ses institutions, l’environnement de l’investissement et des affaires, et la qualité de sa main-d’œuvre.

Le Gouvernement a promulgué deux résolutions pour améliorer l’environnement des affaires et la compétitivité nationale en 2019. Consolider la macroéconomie, maîtriser l’inflation, accroître la croissance, augmenter les exportations, développer le marché domestique et le commerce électronique constituent les mots d’ordre pour 2019.

Selon le VEPR, le plus grand problème du Vietnam réside dans sa politique fiscale. D’énormes progrès peuvent être faits pour améliorer la situation budgétaire et la dette publique qui est proche du niveau toléré, soit 65% du produit intérieur brut, ce qui alourdit le fardeau du paiement des intérêts.

VNA/NDEL