2018, une année réussie pour les secteurs financier et bancaire du Vietnam

Jeudi, 10 janvier 2019 à 17:40:36
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc lors de la conférence-bilan du secteur financier, le 9 janvier à Hanoi. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, a souligné que la restructuration du budget de l'État et de la dette publique constituait une tâche essentielle et à long terme du secteur financier.

Prenant la parole lors d'une conférence-bilan en ligne pour examiner le travail financier et budgétaire en 2018 et proposer des tâches pour 2019 tenue le 9 janvier à Hanoi, le PM vietnamien a demandé au secteur de s'employer à augmenter le recouvrement du budget et à réduire les dépenses ordinaires.

En outre, le secteur doit restructurer et développer les sources de collecte tout en promouvant l'application de factures électroniques, a-t-il déclaré.

Il a également demandé davantage de mécanismes de facilitation pour aider les petites et moyennes entreprises et encourager les entreprises familiales à devenir des entreprises.

Lors de cet événement, le chef du gouvernement a salué le travail accompli par le Ministère vietnamien des Finances, l’excédent de recettes de 7,8% réalisé en 2018 et sesrésultats remarquables, à savoir une coordination étroite avec les ministères et les agences locales concernés pour la mise en œuvre de tâches relatives à la stabilité macroéconomique, la promotion de modèles de croissance et la gestion des prix des produits nécessaires.

En 2018, le secteur financier a collecté plus de 1.400 milliards de dôngs (soit environ 60,2 milliards de dollars) dans le budget de l'État, soit 7,8% de plus que prévu.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a ensuite détaillé les missions pour 2019 en plaidant pour un accompagnement plus fort des petites et moyennes entreprises (PME).

« Alors que l’économie vietnamienne s’ouvre de plus en plus au tissu économique mondial, les PME sont les plus vulnérables. Il faut les soutenir et les accompagner dans cette transition. Il est donc essentiel d’appliquer les dispositions de la loi sur le soutien aux PME, de simplifier les formalités administratives et de favoriser leur développement en 2019 », a déclaré le PM Nguyên Xuân Phuc.

Réunion pour fixer les missions du secteur bancaire pour 2019 à Hanoi. Photo : Vietnam Finance

* Le même jour à Hanoi, la Banque d’État du Vietnam (BEV) a tenu une réunion pour fixer les missions du secteur bancaire pour 2019, en présence du PM Nguyên Xuân Phuc.

En 2018, le marché monétaire et de devises étrangères étaient stables, contribuant grandement à la maîtrise de l’inflation à 3,54%. C’est la 5e année consécutive que l’inflation est maintenue à moins de 4%, selon un rapport présenté lors de la réunion. En outre, le taux de change restait stable, le marché de devises étrangères a efficacement fonctionné, particulièrement, les réserves de devises étrangères ont atteint un record de 60 milliards de dollars.

Par rapport à 2017, le crédit n’a augmenté que de 14%, le total des moyens de paiement a accru de 12,5%, ce contribuant à soutenir la croissance économique annuelle de 7,08%, - le niveau le plus élevé enregistré durant ces 11 dernières années.

S’exprimant à cette occasion, le PM Nguyên Xuân Phuc a estimé que dans le contexte d’évolutions complexes de la situation économique et financière du monde, avec notamment la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le Vietnam a réussi à maîtriser l’inflation au niveau de 3,54%, créé un bon nombre d’entreprises, décaissé 19 milliards de dollars d’investissement direct étranger. Ce succès est dû une part importante des contributions du secteur bancaire.

Le chef du gouvernement a insisté sur les efforts du secteur bancaire dans le règlement des créances douteuses, sur l’augmentation de la réserve de devises étrangères, sur l’application des technologies numériques dans ses activités et aussi sur ses contributions à la réduction de la pauvreté. Particulièrement, il a salué les efforts de la BEV, les banques commerciales publiques, par actions et étrangers qui ont grandement contribué à la croissance économique nationale.

En conclusion, le PM Nguyên Xuân Phuc a recommandé au secteur bancaire de continuer d’améliorer le niveau de gestion et de direction, de raccourcir les écarts en matière de technologies entre le Vietnam et les pays dans la région, et de maîtriser les créances douteuses.

VNA/NDEL