Le Vietnam, marché visé du géant du smartphone Samsung

Mercredi, 09 janvier 2019 à 15:17:51
 Font Size:     |        Print
 

L'usine Samsung à Phô Yên, province de Thai Nguyên (au Nord). Photo: CVN

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam est une destination attractive pour le géant de l’électronique Samsung. Comme l’Inde, le pays dispose d’une main-d’œuvre abondante et bon marché, et constitue un marché potentiel non négligeable.

Après la décision de Samsung de fermer son usine à Tianjin en Chine, qui produisait environ 36 millions de smartphones par an, les experts constatent qu’une partie de la production serait transférée au Vietnam ou en Inde. Le groupe sud-coréen pourrait pousser au maximum les capacités de ses usines au Vietnam, concurrencées par celles d’Inde dans cette course à la production.

Le géant électronique accordera peut-être davantage la priorité à l’Inde qu'au Vietnam, pour sa main-d’œuvre bon marché et ses usines de grande puissance. L’Inde a d’ailleurs dépassé les États-Unis en devenant le deuxième fabricant mondial de mobiles Samsung, après la Chine. Début juillet 2018, la marque y a inauguré sa plus grande usine de téléphones dans la ville de Noida, qui devrait produire près de 120 millions de pièces chaque année.

Quels sont les atouts du Vietnam?

Selon une récente enquête menée par la société allemande GfK, spécialisée dans l'étude du marché, Samsung reste en tête du marché vietnamien des smartphones, avec une impressionnante part de marché de 41,4%. Début de novembre 2018, le site coréen de l'industrie électronique Thelec.kr a publié un article, dans lequel il évoque la possibilité pour Samsung de construire, après la fermeture de son usine à Tianjin, une troisième usine de téléphones intelligents au Vietnam. Elle produirait de 60 à 120 millions de téléphones par an, destinés aux marchés d’Asie du Sud-Est, de République de Corée, et d’Inde.

D’après le Professeur Nguyên Mai, président de l'Association des entreprises d'investissements étrangers, le Vietnam dispose d’atouts dans cette concurrence avec l’Inde. "Si avant 2016, le Centre R & D de Samsung n'a pris en charge que des recherches sur la production de quelques détails du smartphone, depuis 2016, ce Centre a effectué des recherches sur l’intégralité de la pièce. Le Centre R & D de Samsung à Hanoï est devenu l’un des principaux Centres de recherche de cette société dans le monde", observe-t-il.

Il y a deux mois, à l’occasion d’une grande exposition de Samsung en Malaisie, le téléphone entièrement étudié et fabriqué par les Vietnamiens, a été dévoilé et hautement apprécié. Sur cette base, le Vietnam peut tout à fait espérer recevoir les commandes transférées de la Chine, selon le Professeur Nguyên Mai.

Engagements du gouvernement et de l’entreprise

Lors de sa rencontre du 21 décembre à Hanoï avec le directeur général de Samsung Vietnam, Shim Won Hwan, accompagné de son futur remplaçant Choi Joo Ho, le vice-Premier ministre vietnamien Vuong Dinh Huê a hautement apprécié les contributions de Samsung Vietnam et de Shim Won Hwan en particulier au développement socio-économique du pays.

Il a exprimé l’espoir que Choi Joo Ho réussira son mandat et maintiendra la coordination étroite de la société avec le gouvernement vietnamien. Vuong Dinh Huê a promis que le gouvernement vietnamien créerait les conditions optimales qui permettront à Samsung de faire du Vietnam son hub de production mondial.

Les usines Samsung basées à Bac Ninh, Thai Nguyên (au Nord) et Hô Chi Minh-Ville contribuent à améliorer considérablement les résultats économiques du pays. Le dirigeant vietnamien a demandé à Samsung d’accorder plus d’attention à la recherche en développement, au développement de la technologie des semi-conducteurs au Vietnam et à l’amélioration du taux de localisation de ses produits.

Selon Shim Won Hwan, les recettes d’exportation de Samsung Vietnam en 2018 ont augmenté de 12% pour atteindre 60 milliards de dollars, soit environ 25% du total des exportations vietnamiennes. Il a affirmé que Samsung poursuivrait la mise en œuvre de sa stratégie d’investissement à long terme au Vietnam, qu’elle considère comme son plus grand hub de production mondial, avec Samsung Thai Nguyên, l'une des plus grandes usines de la société.

Jusqu’à présent, Samsung a réinvesti au Vietnam plus de 90% des 17,3 milliards de dollars de capitaux, a-t-il fait savoir, ajoutant qu’un réseau reliant Samsung et ses filiales aux entreprises vietnamiennes a été mis en place. Shim Won Hwan espère qu’à l’avenir, le gouvernement vietnamien continuera à soutenir les opérations de l'entreprise.

VNA/NDEL