Les PPP sont invités à développer durablement le secteur du café

Mercredi, 05 décembre 2018 à 16:05:52
 Font Size:     |        Print
 

Panorama de l'atelier pour rechercher des mesures visant à renforcer les partenariats public-privé (PPP) pour le développement durable du secteur café du Vietnam. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Un atelier s'est tenu le 4 décembre à Hô Chi Minh-Ville pour rechercher des mesures visant à renforcer les partenariats public-privé (PPP) pour le développement durable du secteur café du Vietnam - l'un des principaux exportateurs de café au monde.

Dô Nguyên Anh Tuân - chef adjoint du Comité de coordination du café du Vietnam et directeur de l'Institut des politiques et stratégies pour l'agriculture et le développement rural - a déclaré que les entreprises de café vietnamiennes sont confrontées à des défis tels que le changement climatique, la pénurie d'eau, les maladies, l'instabilité des prix et un manque d'informations sur le marché.

Ce que le secteur doit faire maintenant, c’est améliorer son processus de production afin de réduire les coûts et maximiser les profits afin de compenser la baisse de la production résultant de la remise en culture du caféier.

La productivité du café est actuellement d’environ 2,5 tonnes par ha. Les grains de café ne pourront être récoltés que trois ans après que les arbres auront été replantés pour remplacer les vieux.

Selon le ministère de l'Agriculture et du Développement rural, la production de café chutera de 300.000 tonnes chaque année, à cause de la régénération.

Dô Nguyên Anh Tuân a déclaré que le pays devra cultiver de nouveau 120.000 ha de caféiers tout en maintenant une production stable afin que la valeur des exportations ne diminue pas. Une solution à ce problème consiste à appliquer le modèle de PPP entre les entreprises, l’État et les agriculteurs.

La demande d'expansion de la production et de consommation stable sera le moteur de ce modèle de PPP, a déclaré l'expert agricole de haut rang Dang Kim Son.

Il a noté que les agriculteurs rencontraient encore des difficultés de culture, de récolte, de conservation et de transformation, ce qui limitait le volume de café de qualité. Alors que la plupart des entreprises sont petites et faibles, les politiques de soutien à leur égard restent inefficaces et l'intégration économique et le changement climatique ont également affecté leur capacité de production, de transformation et d'échange.

Les participants à l'atelier ont déclaré que les coopératives devraient s'unir pour acheter du matériel de production et vendre des grains de café, tout en veillant à ce que la qualité du produit réponde aux exigences des entreprises.

Dans le même temps, les entreprises doivent spécifier les exigences de production, acheter du café via des coopératives ou d’autres organisations paysannes conformément aux contrats, et soutenir les organisations paysannes.

La Sarl d’import-export Daklak a déclaré que la connectivité entre les entreprises et les organisations d’agriculteurs aiderait les entreprises à réduire leurs dépenses et les agriculteurs à acheter du matériel de production meilleur marché et de qualité garantie.

Un responsable du département de la plantation du ministère de l'Agriculture a déclaré que les PPP dans le secteur du café restaient modestes, seul Nestlé Vietnam ayant adhéré à ce modèle jusqu'à présent.

Le projet Nestlé Vietnam, mené dans le Tây Nguyên (Hauts plateaux du Centre) depuis 2011, a permis de former 200.000 agriculteurs et de les aider avec 20 millions de jeunes plants de caféier pour la régénération de 20.000 ha de vieux arbres. Il a permis d’augmenter la productivité de 17% et les revenus des agriculteurs de 14%.

Cependant, ce projet n'a couvert que 17% de la superficie totale nécessitant une nouvelle culture. Par conséquent, les participants à l'atelier ont conclu que, pour aider le secteur du café à se développer de manière durable, davantage de projets PPP sont nécessaires.

VNA/NDEL