Vers un marché boursier transparent et équitable au Vietnam

Samedi, 10 novembre 2018 à 21:17:10
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne - Il s’agit de l’objectif du projet de renforcement des capacités d’améliorer l'équité et la transparence du marché boursier du Vietnam, dans le cadre de l’accord de coopération technique (1998) entre les gouvernements vietnamien et japonais.

Ce document a été signé, le 5 novembre, à Hanoi, par l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le Comité boursier d'État

Ce projet a été élaboré dans le contexte où la stratégie de développement du marché boursier du Vietnam pour la période 2012-2020 avait été adoptée par le Premier ministre en 2012. Cette stratégie a fourni une vision afin de promouvoir le marché boursier du Vietnam pour qu’il puisse s’intégrer au marché boursier des pays de l’Asie du Sud-Est en particulier, et à celui du monde en général.

Le projet de renforcement des capacités d’améliorer l'équité et la transparence du marché boursier du Vietnamet sera mis en œuvre pendant 3 ans, à partir de 2019. Selon ce texte, la partie japonaise aidera le Comité boursier d'État, et les bourses de Hanoi et de Hô Chi Minh-Ville à améliorer leurs capacités dans la surveillance du marché et des intermédiaires, et la gestion de la cotation et de l'émission des actions, et à sensibiliser les responsables d’entreprises à la protection des investisseurs.

La JICA et les deux Services de transactions boursières, examineront les cadres de gestion et de surveillance, et puis, elle donnera à ceux-ci des conseils, etc.

Pour la période 2011-2015, le Vietnam a achevé l'actionnarisation de 508 entreprises publiques.

Trân Van Dung, président du Comité boursier d'État a fait savoir que le secteur boursier du Vietnam avait fait de grands progrès ces 18 dernières années et représentait plus de 80% du PIB (produit intérieur brut) national. De plus, les obligations d'État représentent plus de 22% du PIB total. La valeur de ce marché a dépassé 30% du PIB, y compris les obligations de sociétés.

Selon Konaka Tetsuo, représentant en chef du bureau de la JICA au Vietnam, pour que la bourse vietnamienne se développe tant en quantité qu'en qualité, les deux parties devront accomplir un grand volume de travail. Face à la demande croissante des investisseurs, le gouvernement vietnamien devra créer un climat propice aux investissements pour exploiter le potentiel du marché en renforçant l'équité, la transparence et l'efficacité.

NDEL