Libre-échange, ASEAN, économie numérique : Le PM dépeint sa vision

Jeudi, 13 septembre 2018 à 17:15:39
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s’exprime en ouverture du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018 à Hanoi. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a parlé de la position du Vietnam sur le protectionnisme, des problèmes urgents de l’ASEAN et des solutions au développement économique numérique du Vietnam.

« Le Vietnam est l’une des économies les plus ouvertes et les plus dynamiques de la région », a-t-il indiqué au quotidien singapourien The Straits Times à l’occasion du Forum économique mondial sur l’ASEAN (WEF ASEAN) 2018 du 11 au 13 septembre à Hanoi.

« Dans un esprit d’intégrité, de facilitation du développement, d’action et de service aux citoyens et aux entreprises, le gouvernement vietnamien a mis en place de nombreuses politiques visant à améliorer l’environnement des affaires et à soutenir les entreprises », a-t-il fait savoir.

« En matière d’élaboration de politiques, nous maintenons systématiquement que les politiques doivent créer des moteurs et des opportunités pour les entreprises et les citoyens. La satisfaction des habitants et des entreprises constitue le critère de mesure de l’efficacité des politiques et des performances des organismes publics dans la mise en œuvre des politiques », a-t-il poursuivi.

« Cet esprit peut être observé dans l’élaboration des politiques », a-t-il déclaré. « Premièrement, le gouvernement vietnamien a des politiques pour cultiver l’écosystème des start-up et de l’innovation et pour promouvoir le développement des entreprises, en visant l’objectif d’avoir au moins 1 million d’entreprises d’ici à 2020.

« Deuxièmement, le gouvernement s’attache à améliorer le climat des affaires et à renforcer la compétitivité nationale », a indiqué le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, ajoutant que le gouvernement redouble ses efforts pour mettre en œuvre l’e-gouvernement afin de mieux réaliser les réformes administratives.

« Troisièmement, l’esprit d’entreprenariat au Vietnam se reflète également dans notre stratégie d’intégration internationale », a-t-il fait remarquer.

Selon le dirigeant vietnamien, en dépit de son statut d’économie en développement, le Vietnam a participé activement aux accords de libre-échange de nouvelle génération, y compris l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP) et l’Accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA), avec le potentiel de favoriser l’esprit d’entreprenariat et d’améliorer le climat des affaires au Vietnam.

« La réalité du développement du Vietnam en particulier et de l’ASEAN en général a montré que le commerce est un moteur important de la croissance et de l’emploi. Le protectionnisme n’est pas la solution pour la prospérité des nations », a-t-il plaidé.

Le Vietnam a une jeune population informatisée. Près de 60% de sa population, soit 93 millions de personnes, ont moins de 35 ans et environ 54% sont des internautes. Il s’agit là d’une base favorable et d’un marché suffisamment important pour développer l’économie numérique et accélérer les investissements dans de nouveaux modèles commerciaux au Vietnam, selon le chef du gouvernement.

« Le gouvernement va créer un environnement favorable, tel qu’un écosystème pour le développement de l’économie numérique », a-t-il fait savoir.

« Enfin, promouvoir l’application du numérique dans tous les aspects de la vie socio-économique, en particulier dans des domaines aussi prometteurs que la gestion agricole, l’industrie manufacturière, la logistique, la finance numérique, la santé, etc », a-t-il encore indiqué.

Selon le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, ces efforts contribuent à accroître la productivité, la qualité des services et la compétitivité dans ces domaines et à créer un vaste marché pour encourager le développement de l’économie numérique.

VNA/NDEL