Vietnam-Bangladesh : Les entreprises cherchent à promouvoir les échanges commerciaux

Jeudi, 13 septembre 2018 à 11:17:27
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : NDEL

Nhân Dân en ligne - En collaboration avec la chambre de commerce et d’industrie Bangladesh-Vietnam, l’ambassade vietnamienne au Bangladesh a récemment organisé une conférence de promotion commerciale dans la ville de Chittagong.

Le but était de promouvoir la coopération commerciale entre les deux pays, de discuter des solutions permettant de résoudre les difficultés que rencontrent les entreprises et de renforcer les échanges commerciaux bilatéraux.

La conférence a vu la présence de Mahbubul Alam, président de la chambre de commerce et d’industrie de Chittagong (CCCI).

Dans son discours, l’ambassadeur vietnamien Trân Van Khoa a souligné les obstacles au bon déroulement des activités commerciales bilatérales.

Premièrement, les deux pays n’exportent l’un vers l’autre que certains de leurs produits phares tels que le clinker, le ciment, le riz, les téléphones et leurs accessoires et les matières premières du secteur textile, de l'habillement, du cuir et de la chaussure. Cela rend les échanges commerciaux bilatéraux modestes et instables.

Deuxièmement, les entreprises vietnamiennes se trouvent en difficulté en transportant les marchandises vers le port de Chittagong où se réalisent 90% des activités d’import-export du Bangladesh. À cause des infrastructures insuffisantes, la capacité de chargement et de déchargement de ce port est encore faible, engendrant des frais inattendus pour les entreprises.

Afin de résoudre ce problème, Trân Van Khoa a demandé à la CCCI de prendre des mesures visant à simplifier le dédouanement. Il a suggéré que les entreprises des deux pays devraient renforcer la promotion de leurs produits à travers les foires et expositions et diversifier leurs exportations.

De son côté, Mahbubul Alam a invité les entreprises vietnamiennes à investir davantage au Bangladesh et à former des joint-ventures avec les partenaires bengalis dans les domaines auxquels le gouvernement bengali accorde une grande priorité, comme par exemple les technologies de l’information, les télécommunications, la fabrication des produits agricoles et aquacoles, etc. Il a affirmé que la CCCI s’est engagée à soutenir et à favoriser les entreprises vietnamiennes voulant se lancer à Chittagong.

Les entreprises bengalis participantes ont posé des questions liées aux politiques préférentielles que le gouvernement vietnamien accorde aux investisseurs étrangers et aux obstacles empêchant l’exportation des produits pharmaceutiques bengalis au Vietnam.

Elles ont montré leur intérêt pour les possibilités de partenariat avec les entreprises vietnamiennes dans l’aquaculture, la production des aliments, l’import-export des machines et équipements agricoles, des matériaux de construction et des accessoires électroniques, etc.

Les deux parties ont également discuté du transfert des technologies, des techniques appliquées dans l’aquaculture et de l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre les deux pays.

L’année dernière, les échanges commerciaux bilatéraux ont connu une hausse de 57% par rapport à 2016, avec 924 millions de dollars dont 869 millions de dollars sont venus des exportations vietnamiennes. Ainsi, les exportations vietnamiennes représentaient 90% de la totalité des échanges commerciaux bilatéraux.

En 2017, le nombre d’entreprises vietnamiennes participant à l’import-export avec le Bangladesh a augmenté de 7,4% par rapport à 2016.

NDEL