Le Vietnam participe au quatrième Forum économique oriental à Vladivostok

Mercredi, 12 septembre 2018 à 14:54:55
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung au forum. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – La délégation vietnamienne conduite par le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung est en visite de travail en Russie pour participer au quatrième Forum économique oriental (FEO) organisé à Vladivostok.

Le 11 septembre, lors d’une séance de discussion sur les relations Russie-ASEAN, le ministre Nguyên Chi Dung a prononcé une intervention dans laquelle il a récapitulé les points principaux du développement socio-économique du Vietnam.

Nguyên Chi Dung a fait savoir que le Vietnam a établi à ce jour des relations commerciales avec 220 pays dans le monde. Durant les sept premiers mois de 2018, le pays a enregistré une croissance de 7% et a reçu un investissement total de 334 milliards de dollars versés par les investisseurs venus de 129 pays et territoires. Ces derniers temps, le Vietnam est devenu une destination de plus en plus attrayante aux yeux des investisseurs étrangers et déploie par ailleurs des efforts considérables pour se lancer à l’étranger.

Outre les pays de l’ASEAN, la Russie est un marché important pour le Vietnam. Actuellement, la Russie représente 13% des investissements vietnamiens vers l’étranger et se situe au troisième rang parmi les 75 pays et territoires dans lesquels le Vietnam investit.

En Russie, le Vietnam compte 23 projets en cours de réalisation avec un investissement total de 2,9 milliards de dollars. Ces projets se distribuent dans différents domaines tels que l’exploration pétrolière et gazière, les télécommunications, le commerce, l’agriculture, l’élevage des vaches laitières, etc.

Le plus grand groupe de télécommunications du Vietnam, Viettel, a choisie la Russie pour lancer des activités de recherche et de production d’équipements de télécommunications. Dans le kraï du Primorié à l'extrême sud de l'Extrême-Orient russe, le groupe vietnamien TH True Milk a mis en place un projet de production de lait d’une valeur de 300 millions de dollars.

Le ministre Nguyên Chi Dung a annoncé que le Vietnam souhaitait renforcer davantage ses investissements dans les pays avec lesquels il cultive depuis longtemps une belle amitié de longue date comme la Russie et les pays membres de l’ASEAN.

Le Vietnam est le premier pays avec lequel l’Union économique eurasiatique (UEEA) a signé un accord de libre-échange qui est entré en vigueur le 5 octobre 2016. Cet accord joue un rôle important permettant d’accélérer dans les temps à venir les relations économiques et commerciales entre la Russie et le Vietnam en particulier et entre l’UEEA et le Vietnam en général, a-t-il indiqué.

Il a affirmé que le Vietnam s’efforcerait d’aider la Russie à approfondir ses relations avec la communauté économique de l’ASEAN, un marché commun dynamique disposant d’une population de 600 millions de personnes et d’un PIB de 2 500 milliards de dollars.

Les relations vietnamo-russes ont été portées à une nouvelle hauteur, en particulier après la récente visite officielle du secrétaire général du PCV Nguyên Phu Trong sur invitation du président russe Vladimir Putin, a déclaré Nguyên Chi Dung.

Cette visite, selon lui, a contribué à fortifier les relations diplomatiques fiables entre les deux pays, à améliorer l’efficacité de leur coopération, à stimuler les projets de joint-venture et à réaliser l’objectif de 10 milliards de dollars d’échanges commerciaux bilatéraux en 2020.

Il s’est montre persuadé que la tendance d’investissement vers la Russie et vers l'Extrême-Orient russe des entreprises vietnamiennes ne cesserait de s’accélérer sur la base du partenariat stratégique intégral vietnamo-russe.

La partie russe a fourni à la délégation vietnamienne des informations sur les politiques préférentielles accordées par le gouvernement russe à la région de l'Extrême-Orient en matière de de réduction fiscale, de location des terres, de ports maritimes libres, de zones économiques spéciales, etc.

L'Extrême-Orient russe dispose d’une grande richesse de ressources naturelles et de minéraux. Elle représente 70% de la totalité des réserves de pétrole et de gaz, 70% des produits de la mer, 75% des ressources forestières, 75% des réserves de diamants et 30% des réserves d’or de la Russie.

Ces cinq dernières années, elle est devenue une destination séduisante pour les investisseurs étrangers. Avec 17 zones économiques spéciales, elle a attiré 600 projets d’une valeur totale de 35 milliards de dollars pendant la période de 2015 à 2017.

Nguyên Chi Dung a constaté que ce développement dynamique de l'Extrême-Orient russe permettait non seulement de dynamiser l’économie russe mais aussi de créer de nouvelles opportunités d’affaires importantes pour les autres pays dont le Vietnam.

NDEL