Le Vice-PM Vuong Dinh Huê appelle à maîtriser l’inflation

Mardi, 10 juillet 2018 à 04:33:27
 Font Size:     |        Print
 

Le Vice-PM Vuong Dinh Huê lors de la réunion. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Lors d’une réunion du Comité gouvernemental de Pilotage de la gestion des prix tenue ce mardi matin à Hanoi, le Vice-Premier ministre (PM) du Vietnam, Vuong Dinh Huê, a demandé à la Banque d’État d’assurer la flexibilité de la politique monétaire et une bonne coordination avec les autres domaines de l'économie. Objectif : maîtriser l’inflation, éviter un double impact négatif en cas d’augmentation des taux de change et du cours du pétrole dans le monde.

Vuong Dinh Huê, également président du Comité gouvernemental de Pilotage de la gestion des prix, a appelé les organes compétents à surveiller de près la situation économique du pays pour prendre les mesures appropriées à la réalisation de cette mission.

Le Vice-PM a recommandé au Ministère de la Santé et à la Sécurité sociale du Vietnam de chercher à diminuer les prix des médicaments et des équipements médicaux.

Devant la forte hausse des prix de la viande de porc au mois de juin, il a ordonné au Ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural d’être prudent, d’analyser profondément la situation afin d'assurer une production raisonnable au 2e semestre. Il a en outre insisté sur la nécessité de renforcer la communication et de fournir les informations opportunes aux médias.

L’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté en juin de 0,61%, soit un niveau proche des prévisions de l'ordre de 0,43-0,85% et publiées à l'issue de la réunion du 29 mai dernier du Comité gouvernemental de Pilotage de la gestion des prix.

Selon Nguyên Anh Tuân, directeur du Département de Gestion des prix du Ministère des Finances, le Gouvernement a décidé de ne pas augmenter le tarif de l’électricité cette année.

Lors de la réunion, les ministères et organes compétents ont présenté des mesures à prendre d’ici à la fin de l’année concernant les produits risquant le plus d'être soumis à l’inflation, comme la viande de porc, les carburants, les services liés à l’éducation et à la santé, les tarifs des transport et des télécommunications.

VNA/NDEL