Viettel lance sa stratégie d’affaires pour le marché birman

Jeudi, 07 juin 2018 à 12:49:50
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : tienphong.vn

Nhân Dân en ligne - Viettel, le plus grand opérateur de téléphonie mobile au Vietnam, a publié le 4 juin sa stratégie d’affaires pour sa marque commerciale en Myanmar, Mytel, qui sera mise en service à partir du 9 juin prochain.

Cette stratégie est résumée par les quatre lettres que sont D-A-T-A : D-igital & New services (les nouveaux services digitaux), A-dvanced Technology (les technologies avancées), T-rustworthy (fiable) et A-ffordable & Various (abordable et varié).

Lors de sa première année de présence en Myanmar, Mytel a réussi à implanter 7 000 stations d'émission 4G et 30 000 km de fibres optiques sur l’ensemble du pays. Il est aussi le premier opérateur de téléphonie mobile qui couvre en 4G 100% de la superficie du pays, et cela dès la première journée de lancement. Les autres opérateurs ont tendance à couvrir en 4G les grandes villes avant de continuer plus tard vers les petites villes et les milieux ruraux.

A l’égard des prix de ses prestations, Mytel facture, au lancement, les appels et les SMS pour la moitié des tarifs existants sur le marché. Ses tarifs pour les données mobiles sont moins couteux de 37% en comparaison avec ceux proposés par les autres opérateurs.

Le vice-président du groupe Viettel, Lê Dang Dung, a constaté : « La densité téléphonique du Myanmar est encore faible. Je suis sûr que son ouverture économique offrira des opportunités importantes pour les entreprises de télécommunications dont Viettel. Rien qu’en 2018, nous nous donnons pour objectif de servir 2 à 3 millions de clients birmans ».

Mytel est en fait la marque commerciale de Telecom International Myanmar, une joint-venture entre la filiale Viettel Global et deux partenaires locaux que sont Star High Public Company et Myanmar National Telecom Holding Public (MNTH).

À l’heure actuelle, Mytel est le quatrième opérateur de réseau mobile au Myanmar. Les trois autres opérateurs dominants sont : l’opérateur birman MPT qui occupe 42% des parts de marché, l’opérateur norvégien Teleenor avec 35% et l’opérateur qatarien Ooredoo avec 23%.

L’installation de Mytel sur le marché birman a nécessité un investissement de 1,5 milliards de dollars, représentant 66% de la totalité des investissements vietnamiens au Myanmar. Grace à ce projet, le Vietnam s’est hissé depuis le 10e rang au 7e rang dans la liste des 49 pays et territoires investissant dans ce pays. Il est actuellement le deuxième investisseur aséanien au Myanmar.

Parmi les marchés étrangers sur lesquels débarque Viettel, le Myanmar est le pays qui connaît la croissance économique la plus rapide et qui dispose de la plus grande population (53 millions de personnes). Dans les domaines des télécommunications et des technologies de l’information, le pays jouit aussi d’une croissance considérable.

Auparavant, le Myanmar était parmi les pays où se trouvaient les taux d’équipement en téléphone mobile les plus bas. À la suite de son ouverture économique, le taux de pénétration de la carte SIM s’est haussé de 10% à près de 90% en seulement trois ans, et le nombre d'abonnés au téléphone mobile de 600 000 à 6 millions.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), le Myanmar est capable de quadrupler son échelle économique, à la hauteur de 200 milliards de dollars en 2030. Outre les domaines des finances et des énergies, les télécommunications et les technologies sont considérées comme des terrains prometteurs pour les entreprises tant birmanes qu’étrangères.

NDEL