L’Australie, un marché prometteur pour les entreprises exportatrices du Centre du Vietnam

Mercredi, 06 juin 2018 à 05:23:15
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale du forum d’affaires Vietnam-Australie, le 6 juin à Dà Nang. Photo: baocongthuong.

Nhân Dân en ligne - Un forum d’affaires Vietnam-Australie a eu lieu ce mercredi matin, dans la ville de Dà Nang (au Centre), réunissant une centaine d’entreprises vietnamiennes et australiennes désireuses de chercher des opportunités de coopération bilatérale.

Placé sous les auspices de l’antenne de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam à Dà Nang, l’événement a été une bonne occasion pour les entreprises des deux pays de renforcer leur coopération dans le commerce et l’investissement.

Les entreprises australiennes ont hautement apprécié le développement dynamique et la croissance économique spectaculaire du Vietnam ces derniers temps, notamment dans l’industrie et les services.

Lors de sa prise de parole, le conseiller supérieur chargé de la promotion commerciale de l’Association des entreprises de la Nouvelle-Galles du Sud, Gary Dawes, a indiqué que le Centre du Vietnam possédait de nombreux atouts dans l’exportation des produits aquatiques, des chaussures, des pièces détachées, du pétrole brut, etc. Ce sont les produits dont l’Australie a besoin.

Les échanges commerciaux Vietnam-Australie se sont établis à 6,46 milliards de dollars en 2017, soit une croissance de 20% en glissement annuel, a noté Gary Dawes.

Il a aussi estimé que les provinces du Centre du Vietnam et les localités australiennes disposaient de grands potentiels pour doper leurs échanges commerciaux, notamment dans le contexte où l’Accord de libre-échange ASEAN-Australie-Nouvelle-Zélande est entré en vigueur.

Il a enfin suggéré aux entreprises exportatrices vietnamiennes de respecter strictement les réglementations australiennes pour conquérir ce marché.

Pour rappel, le Vietnam et l’Australie vient de porter leurs relations au niveau d’un partenariat intégral renforcé. Les deux pays ciblent l’objectif de 10 milliards de dollars de commerce bilatéral dans un proche avenir.

NDEL