Le Vietnam et le Moyen-Orient mettent en valeur leur grand potentiel de coopération commerciale

Samedi, 12 mai 2018 à 10:54:35
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : http://baocongthuong.com.vn/

Nhân Dân en ligne – Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques il y a 25 ans (août 1993), les relations entre le Vietnam et les Émirats arabes unis (EAU) ont enregistré des progrès considérables. À ce jour, ils sont devenus, l’un pour l’autre, partenaires économiques de premier rang en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient.

Dans le but de promouvoir les activités de commerce et d’investissement entre les deux pays, la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI) a collaboré avec les compagnies MIG et Relam-Dubai pour organiser les 10 et 11 mai le forum commercial Vietnam - Moyen-Orient à Hô Chi Minh-Ville.

Lê Thai Hoa, chef adjoint du département des marchés asiatiques et africains du ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce a constaté que le Moyen-Orient était un marché à fort potentiel de coopération de commerce et d’investissement.

Avec une population de 300 millions de personnes, la région dispose d’un grand pouvoir d’achat. Chaque année, le Moyen-Orient dépense environ 40 milliards de dollars pour importer les produits alimentaires. Ce chiffre devrait s’élever à 70 milliards de dollars en 2035. Les EAU, la Turquie, l'Arabie saoudite et l'Iran se trouvent parmi les marchés prometteurs à accéder pour les entreprises vietnamiennes.

Ces dernières années, les activités commerciales entre le Vietnam et le Moyen-Orient ont connu des résultats remarquables. En 2017, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 12 milliards de dollars dont 9 milliards étaient les exportations du Vietnam vers le Moyen-Orient et 3 milliards étaient les importations depuis le Moyen-Orient.

Outre les produits alimentaires et agricoles, le Moyen-Orient a une grande demande pour les produits tels que les téléphones portables, les équipements électroniques, les biens de consommation, les chaussures, etc. Ce sont les marchandises clés à l’exportation du Vietnam.

Prenant en compte de ce potentiel commercial, le gouvernement vietnamien a ratifié le Projet de développement des relations entre le Vietnam et le Moyen-Orient d’ici 2025. Le ministère de l’Industrie et du Commerce est en train d’élaborer un plan d’action visant à concrétiser ledit projet et de déployer de nombreux programmes de promotion commerciale assistant les entreprises vietnamiennes à y prospecter les opportunités d’affaires et à faire entrer leurs produits dans les supermarchés.

Au sein de la région, les EAU sont le premier partenaire commercial du Vietnam. L’année dernière, ce pays a importé depuis le Vietnam pour une valeur de 5 milliards de dollars. Le Vietnam est la première porte d’entrée pour les entreprises émiriennes voulant pénétrer dans la région des pays aséaniens tandis que les EAU le sont pour les entreprises vietnamiennes vers le Moyen-Orient, a constaté Trinh Vinh Quang, ambassadeur du Vietnam aux EAU.

Pour sa part, l’ambassadeur émirien au Vietnam, Obaid al Dhaheri, a affirmé que le Vietnam était le premier partenaire des EAU en Asie du Sud-Est. Il a indiqué que les deux pays possèdent un grand potentiel de coopération dans de nombreux domaines dont par exemple les énergies renouvelables, la métallurgie, la réparation navale, la pétrochimie, l’industrie chimique, le génie mécanique, etc.

Dans le domaine énergétique, les deux parties ont mis en place des activités de coopération considérables. Parmi elles, il est à noter la coopération entre la compagnie pétrolière nationale du Vietnam (PetroVietNam) et la compagnie émirienne Mubadala Oil & Gas (MOG).

À l’heure actuelle, les EAU comptent 14 projets d’investissement direct au Vietnam, pour une valeur totale de 26 millions de dollars. Ces projets sont répartis dans différents domaines tels que les infrastructures, l'immobilier, l’exploitation des ressources minérales, le tourisme, etc.

NDEL