Vietnam - une merveille de l’économie mondiale

Vendredi, 27 avril 2018 à 03:05:15
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Ces dernières années, les medias du monde considèrent le Vietnam comme une « merveille » de l’économie mondiale, dans la production comme dans les services de prestation. Particulièrement, les récents efforts pour améliorer l’environnement socio-économique du pays sont vivement appréciés.

Le 17 avril, Brookings Institution aux États-Unis a publié un article intitulé « Les miracles de la production au Vietnam : leçon pour les pays en développement », dans lequel l’institut a fait ressortir les acquis obtenus par le Vietnam même au moment où le commerce mondial est stagnant. « Tandis que le commerce mondial était stagnant, celui du Vietnam a atteint 190% du Produit intérieur brut (PIB) en 2017 contre 70% en 2007. Alors que les industrialisations font reculer l'économie mondiale, le secteur manufacturier vietnamien s'est continuellement développé, créant environ 1,5 million d’emplois supplémentaires de 2014 à 2016 ».

Selon les auteurs de l’article, outre les conditions objectives comme la jeune main-d’œuvre bon marché, la stabilité politique, la proximité des principaux axes de transport, etc. il est à noter les facteurs importants permettant au Vietnam d’enregistrer ces réalisations tels que la politique raisonnable du Gouvernement vietnamien sur l’intégration économique au monde et l’investissement dans les ressources humaines et les infrastructures. « Premièrement, le Vietnam a accepté la libéralisation du commerce. Deuxièmement, les réformes dans le pays sont menées à travers l’annulation de règles et la réduction du coût des affaires. Finalement, le Vietnam a fortement investi dans les ressources humaines et le matériel, essentiellement à travers l’investissement public », est-il écrit dans article.

Les auteurs ont estimé que les expériences du Vietnam peuvent être utiles non seulement aux pays en développement, mais aussi aux pays développés.

Premièrement, la politique commerciale est considérée comme la politique industrielle la plus importante pour le Vietnam. Celui-ci a signé 16 accords de libre-échange (ALE) bilatéraux et multilatéraux. Ces ALE ont considérablement réduit les droits de douane, favorisé les réformes intérieures et ouvert davantage l'économie aux investissements étrangers. On estime que plus de 10 000 entreprises étrangères, y compris des grands groupes internationaux tels que Samsung, Intel et LG, opèrent au Vietnam, et se concentrent pour l’essentiel dans la production orientée vers l’exportation ainsi que dans le travail approfondi.

Deuxièmement, le Vietnam a profité de son avantage démographique grâce à un investissement efficace dans sa population. Le Vietnam est en 8e position parmi les 72 pays participants concernant les compétences dans les mathématiques, les sciences et d’autres disciplines selon le rapport de 2015 du Programme international de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) pour le suivi des acquis des élèves (PISA - Programme for International Student Assessment en anglais).

Troisièmement, concentrant sans cesse ses efforts dans la compétitivité et le commerce, le Vietnam a fait des progrès continus dans l’amélioration de l’environnement d’investissement. En septembre 2017, le Forum économique mondial a publié son rapport sur la compétitivité des économies du monde 2017-2018. Le Vietnam y a progressé de cinq rangs par rapport à 2016 pour se classer 55e dans le monde, et de 31 rangs par rapport à 2014. Il a également réduit son taux d'impôt sur les sociétés à 20% contre 32% en 2003.

Finalement, le Vietnam a investi dans les infrastructures, notamment dans l’électricité et la connexion. Grâce à l’investissement public, l’approvisionnement, le transfert et la distribution du courant électrique se sont élargis afin de répondre à la demande croissante. Pour rattraper le commerce par container qui croît de plus en plus rapidement, le Vietnam développe également des infrastructures pour la connexion, y compris des ports maritimes.

Le taux de croissance du PIB du Vietnam a atteint 7,38% au premier trimestre 2018.

L’Université Otago de la Nouvelle-Zélande a publié en mars dernier un rapport qui pose une question : le Vietnam est-il le prochain tigre d’Asie ? Le rapport a estimé que le Vietnam est en voie de devenir une « grande histoire de développement réussi ». « D’une économie pauvre et faible qui fermait la porte à la plupart du monde, le Vietnam, en une seule génération, s’est transformé en un pays à revenu intermédiaire, avec une intégration profonde au monde et une économie de marché à orientation socialiste », a écrit le rapport.

Selon le rapport, après les miracles économiques en Asie de l’Est comme le Japon après la Seconde Guerre mondiale, Hongkong, Singapour, la République de Corée et Taïwan pendant les années 1960, puis la Chine depuis 1978, le Vietnam est considéré par de nombreuses personnes comme le prochain miracle. Cela est basé sur deux histoires suivantes :

Premièrement, la croissance du PIB moyen par habitant au Vietnam a augmenté sensiblement depuis l’œuvre de Renouveau (Dôi moi) en 1986.

Deuxièmement, la croissance de la productivité du travail est le principal moteur de la croissance du revenu par habitant. Entre 1986 et 2014, le PIB par habitant au Vietnam est passé de 3,6% du niveau américain en 1986 à 8,6% du niveau américain en 2014.

NDEL