World Cities Project se termine au Vietnam, ouvrant de nouvelles opportunités de coopération

Mercredi, 07 février 2018 à 09:40:16
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : baoxaydung.com.vn

Nhân Dân en ligne - Lancé depuis juin 2017, le projet « Les villes du monde » (World Cities Project) a pris fin au Vietnam. Son objectif était de promouvoir les échanges d’expériences concernant les politiques de développement urbain entre l’Union européenne (UE) et les pays participants.

Gérée par la Direction générale de la politique régionale de la Commission européenne (DG REGIO), le projet avait un financement de 70 000 euros. Il a aidé les villes participantes à élaborer des actions concrètes favorisant la construction de la ville intelligente et l’utilisation des technologies vertes.

Au Vietnam, le projet a débuté en juin l’an dernier. Hanoi et Hô Chi Minh-Ville ont été jumelées avec Milan (Italie) et Košice (Slovaquie).

Vo Van Hoan, responsable du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, a constaté que le projet avait permis aux villes d’échanger leurs expériences et connaissances dans divers domaines relatifs au développement durable et à la révolution industrielle 4.0.

Il a fait savoir que les autorités de Hô Chi Minh-Ville et de Košice poursuivraient leur coopération par des projets concrets dans l’avenir.

Actuellement, Hô Chi Minh-Ville met en place sept programmes de pointe visant à renforcer la qualité de la croissance et la compétitivité de l’économie, à assurer un environnement d’investissement favorable et égal, à encourager l’innovation, la rénovation et les start-ups, à simplifier les formalités administratives, à établir la ville intelligente et l’e-gouvernance, etc. La ville a besoin des aides et de la coopération des partenaires étrangers et des organisations internationales, a déclaré Vo Van Hoan.

Selon Ramon Lopez, directeur des relations internationales de la DG REGIO, le projet n'est qu'un début servant de base pour connecter les villes, leurs entreprises et leurs organisations académiques. Dans les temps à venir, elles concrétiseront davantage leur coopération en vue du développement durable, a-t-il fait remarquer.

NDEL

  Partager cet article