Plus de procédures administratives réduites pour soutenir les entreprises étrangères

Mardi, 23 janvier 2018 à 09:58:24
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre, président du Bureau du gouvernement, Mai Tiên Dung (debout) prend la parole lors du dialogue, le 22 janvier à Hanoi. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Plus de 5 000 procédures administratives ainsi que des conditions d'affaires et des procédures d'inspection spécialisées ont été supprimées pour faciliter le fonctionnement des petites et moyennes entreprises européennes au Vietnam.

C’est ce qu’a Mai Tiên Dung, ministre, président du Bureau du gouvernementet également président du Conseil consultatif pour la réforme des procédures administratives (ACAPR) lors d'un dialogue organisé le 22 janvier à Hanoi par l'ACAPR et la Chambre de commerce européenne au Vietnam (EuroCham) à Hanoi le 22 janvier.

L'événement fait partie de la direction du Premier ministre pour renouveler les mécanismes, les politiques et les procédures administratives, aidant les entreprises à éliminer les goulots d'étranglement dans l’investissement et à réduire les dépenses de production.

En 2018, le gouvernement demandera aux ministères, secteurs et localités d'améliorer les indices de l'environnement des affaires tout en favorisant la productivité du travail et la capacité concurrentielle pour que le Vietnam atteigne le niveau moyen des pays de l'ASEAN-4 (Singapour, la Malaisie, le Thaïlande et les Philippines), a affirmé le ministre Mai Tiên Dung.

Les travaux d'inspection et les procédures d'investissement des entreprises seront également simplifiés, a déclaré Mai TiênDung.

Lors du dialogue, les entreprises européennes ont exprimé leurs difficultés, recommandant au gouvernement vietnamien de se concentrer sur la fiscalité, les droits de propriété intellectuelle, les soins de santé et d'autres questions juridiques qui ont un impact important sur le commerce extérieur et l'investissement.

Le co-président d'EuroCham, Nicolas Audier, a exprimé son espoir que le gouvernement vietnamien s'attaquera à ces défis avant que l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne n’entre en vigueur à la fin de cette année.

NDEL